URGENT :

22ème Quinzaine de l’environnement Consolider l’engagement national, autour des ODD

Choguel Maïga à la primature : Mission impossible pour un champion en tactique de reniement

Contentieux judiciaire sur la rénovation du stade Mamadou Konaté portant sur 403 585 835 fcfa

La primature de 1960 à nos jours : Choguel Kokalla Maïga, 23e Premier ministre au Mali !

Situation politique nationale Quand les faits donnent raison à Tiéman Hubert Coulibaly

La Présidence de la République du Mali dévoile un nouveau gouvernement composé des militaires et du M5-RFP….

Ciment et fer à béton : Les prix n’encouragent pas à construire

Exploitation économique des enfants talibés par des maîtres coraniques

Suivi de la transition en cours au Mali : Le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, attendu à Bamako ce mardi

Transition au Mali : Dr. Choguel Kokalla Maïga nommé Premier ministre

Après son investiture comme président de la transition du Mali : Assimi GOÏTA promet «l’organisation des élections crédibles, justes et transparentes aux échéances prévues »

Choguel Kokalla Maiga probable premier ministre : Le choix de la raison et de l’objectivité du moment

Instauration de l’islamisme radical au Mali : Le faux procès d’intention de Macron

Choguel Maïga à propos de son double salaire de l’AMRTP et de ministre : “Depuis que je suis devenu ministre, j’ai toujours reversé mon salaire de directeur de l’Amrtp dans le compte de l’Amrtp”

Mon Colonel, attention aux laudateurs !

Branchements illicites sur les réseaux de l’EDM-SA : Trois individus arrêtés par le Commissariat du 3ème arrondissement au marché de Médina-Coura

Dégradation de la qualité des services des télécommunications à Bamako et environs : L’AMRTP ouvre la chasse aux boosters dans le Grand marché Les fautifs risquent 5 ans d’emprisonnement et 100 millions F CFA d’amende

Attaque terroriste contre le poste de contrôle de Bougouni faisant cinq morts : Le laxisme et la négligence des autorités sécuritaires dénudés

Congrès et choix du candidat à l’élection présidentielle de 2022 : L’ADEMA fait désormais face à deux défis majeurs

Affaire de « Complot contre le gouvernement » : Ras Bath et coaccusés libérés

Affaire des bérets rouges : Trois militaires régularisés après leur libération de prison

Affaires étrangères et coopération internationale : 17 Ambassadeurs et 3 Consuls bientôt nommés !

Observatoire : En hausse : Seydou Mamadou Coulibaly

Centenaire de la naissance de Seydou Badian Kouyaté : Un grand ouvrage est en gestation par des intellectuels maliens

Réformes politiques et institutionnelles au Mali : L’architecture se met en place

Dysfonctionnement dans la transition : Les ministres de la Défense et de la Sécurité partent à la chasse à l’homme

Cherté de la vie : Plus le Ministre du Commerce et la DGCC sensibilisent, mieux les prix grimpent

Dépigmentation de la peau « Souffrir pour mieux dégrader sa peau, détériorer sa santé »

Mali : un suspect arrêté à Bamako après l’assassinat de Sidi Brahimi Ould Sidati

Assassinat de Cabral Ce que Laama sait de la disparition de son beau-frère

Assassinat du Président en exercice de la Coordination du Mouvement de l’Azawad CMA

Projet de nouvel INA : Une volonté de doter le pays d’une infrastructure académique ultramoderne

Vaste scandale financier à la BMS-SA : Un transfert frauduleux de 200 millions FCFA

14 juin 2021

Falsification de documents administratifs et commerciaux : Le commissariat du 6è arrondissement alpague des faussaires, la justice les libère

Le phénomène de falsification des documents administratifs (diplômes, certificats de visite technique des véhicules, quittances du Trésor Public, attestions d’assurances, cartes grises des véhicules, permis de conduire, reçus d’encaissement de prime, certificats de nationalité malienne, certificats de non impositions…) devient de plus en plus inquiétant. En effet, après les éléments du Commissariat de police du 3ème arrondissement, ceux du 6ème arrondissement, dirigé par le Commissaire divisionnaire de police Oumar Dembélé, viennent de démanteler un vaste réseau spécialisé dans la confection de faux documents administratifs.

De sources policières, suite à une plainte déposée au niveau du Commissariat de police du 6ème arrondissement relative à l’existence d’un réseau de falsification de carte grise, le Commissaire divisionnaire Oumar Dembélé, en charge du 6ème arrondissement, a ordonné l’ouverture d’une enquête pour faire toute la lumière sur cette affaire.

Ainsi, à la suite d’investigations, les éléments de la Brigade de recherches ont pu interpeler un premier suspect du nom de Cheick Oumar Coulibaly, déclarant en douane de son état. Des investigations plus poussées ont permis de dénouer cette affaire. Ainsi, il ressort des enquêtes que ce dernier agissait en tandem avec Mory Diakité, coursier à l’Office national des transports (ONT) et Kouamé N’Gonan Habib, de nationalité ivoirienne et présumé cerveau de la bande car c’est lui qui avait “l’expertise” dans la falsification des documents.

Une perquisition au domicile de Kouamé N’Gonan Habib a permis aux enquêteurs de trouver du matériel informatique et plusieurs faux documents, notamment 14 certificats de visite technique, cinq quittances du Trésor Public, 13 attestions d’assurances Sunu, 40 cartes grises, deux cartes grises provisoires, 11 permis de conduire, huit reçus d’encaissement de prime Saham, 11 attestations d’assurance, un certificat de nationalité malienne, 37 certificats de non-imposition, un certificat de contrôle technique, un laisser-passer de la Présidence de la République du Mali, une vignette auto, une facture de la Quincaillerie Almamy Cissé, une procuration notariée de M. Gaoussou Diawara, deux déclarations de mise en circulation, neuf extraits d’actes de naissance, six diplômes, des cartes d’identité fiscale et des fiches d’immatriculation pour la carte grise.

Après les enquêtes préliminaires, le dossier a été transféré devant le parquet du Tribunal de grande instance de la commune I, le vendredi 19 mars 2021, aux fins de droit.

A notre surprise générale, nos radars installés sur la tour du Tribunal de la commune I détectent que le magistrat en charge du dossier a tout simplement libéré les personnes impliquées dans cette affaire de falsification, au grand dam des braves policiers qui risquent souvent leur vie pour arrêter les délinquants. Seuls Dieu et le magistrat en question peuvent nous dire les conditions de cette libération parce qu’il y avait effectivement matière à poursuivre surtout avec tous ces documents saisis. A quand donc la fin de l’impunité pour mettre fin à ce genre de d’affaires ? C’est un secret de polichinelle que les activités criminelles de cette bande, en plus de porter le discrédit sur les documents administratifs, constituent aussi un manque à gagner important pour le Trésor public.

Boubacar PAÏTAO

Aujourd’hui – Mali

Read Previous

Aide publique à la presse malienne : L’Amlcdf interpelle Bah N’Daw

Read Next

Présidence de l’organisation patronale des industriels du Mali (OPI) : Cyril Achcar présente son bilan et passe le témoin à Mamadou Yatassaye (Pdg de Transfopam)

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular