URGENT :

22ème Quinzaine de l’environnement Consolider l’engagement national, autour des ODD

Choguel Maïga à la primature : Mission impossible pour un champion en tactique de reniement

Contentieux judiciaire sur la rénovation du stade Mamadou Konaté portant sur 403 585 835 fcfa

La primature de 1960 à nos jours : Choguel Kokalla Maïga, 23e Premier ministre au Mali !

Situation politique nationale Quand les faits donnent raison à Tiéman Hubert Coulibaly

La Présidence de la République du Mali dévoile un nouveau gouvernement composé des militaires et du M5-RFP….

Ciment et fer à béton : Les prix n’encouragent pas à construire

Exploitation économique des enfants talibés par des maîtres coraniques

Suivi de la transition en cours au Mali : Le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, attendu à Bamako ce mardi

Transition au Mali : Dr. Choguel Kokalla Maïga nommé Premier ministre

Après son investiture comme président de la transition du Mali : Assimi GOÏTA promet «l’organisation des élections crédibles, justes et transparentes aux échéances prévues »

Choguel Kokalla Maiga probable premier ministre : Le choix de la raison et de l’objectivité du moment

Instauration de l’islamisme radical au Mali : Le faux procès d’intention de Macron

Choguel Maïga à propos de son double salaire de l’AMRTP et de ministre : “Depuis que je suis devenu ministre, j’ai toujours reversé mon salaire de directeur de l’Amrtp dans le compte de l’Amrtp”

Mon Colonel, attention aux laudateurs !

Branchements illicites sur les réseaux de l’EDM-SA : Trois individus arrêtés par le Commissariat du 3ème arrondissement au marché de Médina-Coura

Dégradation de la qualité des services des télécommunications à Bamako et environs : L’AMRTP ouvre la chasse aux boosters dans le Grand marché Les fautifs risquent 5 ans d’emprisonnement et 100 millions F CFA d’amende

Attaque terroriste contre le poste de contrôle de Bougouni faisant cinq morts : Le laxisme et la négligence des autorités sécuritaires dénudés

Congrès et choix du candidat à l’élection présidentielle de 2022 : L’ADEMA fait désormais face à deux défis majeurs

Affaire de « Complot contre le gouvernement » : Ras Bath et coaccusés libérés

Affaire des bérets rouges : Trois militaires régularisés après leur libération de prison

Affaires étrangères et coopération internationale : 17 Ambassadeurs et 3 Consuls bientôt nommés !

Observatoire : En hausse : Seydou Mamadou Coulibaly

Centenaire de la naissance de Seydou Badian Kouyaté : Un grand ouvrage est en gestation par des intellectuels maliens

Réformes politiques et institutionnelles au Mali : L’architecture se met en place

Dysfonctionnement dans la transition : Les ministres de la Défense et de la Sécurité partent à la chasse à l’homme

Cherté de la vie : Plus le Ministre du Commerce et la DGCC sensibilisent, mieux les prix grimpent

Dépigmentation de la peau « Souffrir pour mieux dégrader sa peau, détériorer sa santé »

Mali : un suspect arrêté à Bamako après l’assassinat de Sidi Brahimi Ould Sidati

Assassinat de Cabral Ce que Laama sait de la disparition de son beau-frère

Assassinat du Président en exercice de la Coordination du Mouvement de l’Azawad CMA

Projet de nouvel INA : Une volonté de doter le pays d’une infrastructure académique ultramoderne

Vaste scandale financier à la BMS-SA : Un transfert frauduleux de 200 millions FCFA

14 juin 2021

Situation de crise au Mali : Les impératifs du M5-RFP sur le changement attendu du processus de transition

Le 9 avril dernier, le Comité Stratégique du Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) a tenu un point de presse sur la situation de crise qui prévaut au Mali. C’était en présence des meneurs du mouvement.

Pour le M5, la détérioration de la situation globale dans notre pays, nécessite plus que jamais une Rectification du processus de Transition afin de créer les conditions d’une Refondation totale du Mali dans le cadre des Assises nationales de la Refondation.

Selon le mouvement,  il est en effet aujourd’hui clairement établi, que de plus en plus de nos compatriotes sont victimes d’injustice, de spoliation, de démolition d’habitats, de dénuement total notamment les déplacés internes, de violations de droits les plus élémentaires notamment ceux des transporteurs, des acteurs des marchés avec des hausses incontrôlées des taxes sur les denrées et des frais de péage, etc.

« Aujourd’hui, aucun foyer, aucune personne n’échappe à la baisse constante du pouvoir d’achat des Maliens avec son corollaire de paupérisation croissante. La Transition actuelle, non seulement n’a pu apporter même un début de commencement de solution à ces difficultés mais, au contraire, elle les aggrave par son amateurisme, son manque de compassion et sa volonté effrénée d’accaparement de plus de pouvoirs et de richesses. Ces comportements, plus dignes du Far-West que d’autorités étatiques du 21ème siècle ont fini par plonger les Maliens, y compris les plus réservés sur les demandes du M5-RFP ou les soutiens les plus intéressés de la junte militaire au pouvoir, dans une profonde désespérance ».

Voilà en substance, des situations que le M5-RFP fustige dans sa déclaration liminaire. Une situation politique, sécuritaire et sociale des plus préoccupantes mais surtout une gestion chaotique et irresponsable caractérisée, selon le mouvement par :

L’option des colonels du CNSP qui troque leurs uniformes contre les boubous civils pour se barricader dans les bureaux climatisés de Bamako et s’immiscer allégrement dans des combines et intrigues politico-financières, alors que des officiers d’autres nationalités viennent nous porter main forte sur les théâtres des opérations, et que l’insécurité s’étend de façon accélérée à l’ensemble du territoire national.

Le M5 estime que les autorités de la Transition font preuve d’un amateurisme politico-diplomatique criard, ainsi qu’en témoigne leur silence assourdissant sur les cas de bavures meurtrières avérées ayant coûté la vie à au moins trente-trois civils à Bounty, tel que ressorti dans les premiers témoignages puis dans un rapport officiel des Nations-Unies, et sur certaines autres immixtions inacceptables dans les affaires inter-maliens ou intérieures maliennes.

Le M5 dénonce le choix clairement assumé des autorités de la Transition, dans leur entreprise de séduction de certains parrains internationaux de mouvements séparatistes, d’aller sans discernement vers l’application rapide et intégrale de l’Accord pour la paix et la Réconciliation issu du processus d’Alger au prix de la partition programmée du Mali et d’une trahison nationale dont ils auront à rendre compte. Aussi, le mouvement révèle un refus d’approfondir les enquêtes et poursuites judiciaires contre les commanditaires, auteurs et complices des tueries et exactions contre les victimes de la crise. Sur ce point, le M5-RFP,  n’observe malheureusement que des déclarations sans suite. Ensuite, vient le constat accablant et désolant du M5 de la poursuite de la gabegie au sommet de l’État pour le seul confort des autorités de la Transition et leurs protégés et complices. Pour le M5, il est symptomatique à cet égard de constater que les plus hautes autorités de l’État persistent dans leur refus de déclarer leurs biens conformément à la Loi.

« Jamais au Mali, la corruption et le népotisme n’ont atteint un niveau actuel. Tout se vend et s’obtient avec l’argent-roi auprès de parents, d’amis et d’obligés rapidement promus au sein de l’appareil d’État. Un simple décryptage du gouvernement, du CNT, des nominations dans la haute administration et des marchés publics ‘’octroyés’’, révèle des pratiques mafieuses de mise en coupe réglée du Mali. Accaparer le plus possible et le plus rapidement possible devient la norme », déplore le M5 RFP dans sa déclaration.

Pour toutes ces raisons et bien d’autres, le mouvement rappelle qu’au plus fort de la lutte contre le régime déchu, dans le respect de nos valeurs socio-religieuses, il avait observé, à l’occasion des 10 premiers jours du mois de la Tabask- 2020, une trêve que les Maliens avaient largement saluée. Le M5-RFP a fait de même avec Pâques 2021 et fera de même pour la période du Ramadan en suspendant certaines de ses activités déjà annoncées.

Et le Koniba Sidibé de rassurer : « Que nul ne s’y trompe : les manifestations de masse annoncées seront juste différées et reprendront avec plus de vigueur après la période de Ramadan avec un Mouvement mieux implanté sur l’ensemble du territoire national et dans la Diaspora et qui aurait achevé sa structuration interne au demeurant en cours de finalisation ». Avant de poursuivre : « Le M5-RFP exhorte le Peuple à maintenir et à renforcer la mobilisation et la détermination sur l’ensemble du territoire national et dans la Diaspora, jusqu’à l’aboutissement de son juste combat patriotique pour la refondation et la restauration d’un Mali démocratique, républicain et laïc doté d’une gouvernance responsable et vertueuse ».

Youssouf Konaré

Le Nouveau Réveil

Read Previous

Niger : Une investiture présidentielle, assombrie par l’ingérence et l’arrogance

Read Next

Terrorisme au Sahel : Iyad Ag Ghaly et Amadou Koufa prêts à négocier avec Bamako

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular