URGENT :

22ème Quinzaine de l’environnement Consolider l’engagement national, autour des ODD

Choguel Maïga à la primature : Mission impossible pour un champion en tactique de reniement

Contentieux judiciaire sur la rénovation du stade Mamadou Konaté portant sur 403 585 835 fcfa

La primature de 1960 à nos jours : Choguel Kokalla Maïga, 23e Premier ministre au Mali !

Situation politique nationale Quand les faits donnent raison à Tiéman Hubert Coulibaly

La Présidence de la République du Mali dévoile un nouveau gouvernement composé des militaires et du M5-RFP….

Ciment et fer à béton : Les prix n’encouragent pas à construire

Exploitation économique des enfants talibés par des maîtres coraniques

Suivi de la transition en cours au Mali : Le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, attendu à Bamako ce mardi

Transition au Mali : Dr. Choguel Kokalla Maïga nommé Premier ministre

Après son investiture comme président de la transition du Mali : Assimi GOÏTA promet «l’organisation des élections crédibles, justes et transparentes aux échéances prévues »

Choguel Kokalla Maiga probable premier ministre : Le choix de la raison et de l’objectivité du moment

Instauration de l’islamisme radical au Mali : Le faux procès d’intention de Macron

Choguel Maïga à propos de son double salaire de l’AMRTP et de ministre : “Depuis que je suis devenu ministre, j’ai toujours reversé mon salaire de directeur de l’Amrtp dans le compte de l’Amrtp”

Mon Colonel, attention aux laudateurs !

Branchements illicites sur les réseaux de l’EDM-SA : Trois individus arrêtés par le Commissariat du 3ème arrondissement au marché de Médina-Coura

Dégradation de la qualité des services des télécommunications à Bamako et environs : L’AMRTP ouvre la chasse aux boosters dans le Grand marché Les fautifs risquent 5 ans d’emprisonnement et 100 millions F CFA d’amende

Attaque terroriste contre le poste de contrôle de Bougouni faisant cinq morts : Le laxisme et la négligence des autorités sécuritaires dénudés

Congrès et choix du candidat à l’élection présidentielle de 2022 : L’ADEMA fait désormais face à deux défis majeurs

Affaire de « Complot contre le gouvernement » : Ras Bath et coaccusés libérés

Affaire des bérets rouges : Trois militaires régularisés après leur libération de prison

Affaires étrangères et coopération internationale : 17 Ambassadeurs et 3 Consuls bientôt nommés !

Observatoire : En hausse : Seydou Mamadou Coulibaly

Centenaire de la naissance de Seydou Badian Kouyaté : Un grand ouvrage est en gestation par des intellectuels maliens

Réformes politiques et institutionnelles au Mali : L’architecture se met en place

Dysfonctionnement dans la transition : Les ministres de la Défense et de la Sécurité partent à la chasse à l’homme

Cherté de la vie : Plus le Ministre du Commerce et la DGCC sensibilisent, mieux les prix grimpent

Dépigmentation de la peau « Souffrir pour mieux dégrader sa peau, détériorer sa santé »

Mali : un suspect arrêté à Bamako après l’assassinat de Sidi Brahimi Ould Sidati

Assassinat de Cabral Ce que Laama sait de la disparition de son beau-frère

Assassinat du Président en exercice de la Coordination du Mouvement de l’Azawad CMA

Projet de nouvel INA : Une volonté de doter le pays d’une infrastructure académique ultramoderne

Vaste scandale financier à la BMS-SA : Un transfert frauduleux de 200 millions FCFA

14 juin 2021

Mme Haïdara Aichata Cissé dite Chato, candidature à la présidence du parlement panafricain : « J’ai une vision pour l’Afrique et une expérience avérée en politique pour briguer le Perchoir »

« Je suis une femme qui peut faire bouger les lignes. Je sais aussi rassembler… »

Dans cet entretien exclusif, Mme Haïdara Aïchata Cissé dite Chato évoque ses atouts qui lui permettent de briguer le Perchoir du Parlement panafricain dont l’élection aura lieu en Afrique du Sud en mai prochain. Elle  a aujourd’hui mille chances d’être élue présidente du Parlement panafricain puisqu’elle bénéficie du soutien des députés de l’Afrique de l’Ouest et du président sortant, le Camerounais l’honorable Nkodo Roger Dang, qui n’est pas candidat à sa propre succession. Il est d’ailleurs attendu à Bamako afin d’officialiser son soutien à notre compatriote.   

Aujourd’hui-Mali : Comment se porte aujourd’hui le CNT ?

Aïchata Cissé : Le Conseil national de transition (CNT) joue normalement le rôle qui lui a été assigné par la Charte. Les sessions se tiennent aux dates statutaires. J’avoue que je n’ai pas été souvent présente à cause de ma précampagne et ma campagne qui s’ouvre officiellement à partir de maintenant. 

Beaucoup de gens doutent de la légitimité du CNT, que leur diriez-vous ?

On ne peut pas parler de manque de légitimité dès lors que toutes les forces vives de la nation y figurent. La Cédéao et toutes les organisations internationales l’ont reconnu. Je pense que le problème de la légitimité ne se pose pas. 

Du 10 au 12 avril 2021 s’est tenue à Bamako une réunion des députés membres du Caucus Afrique de l’Ouest du Parlement panafricain, est-ce qu’on peut savoir les raisons de cette rencontre ? 

Cette réunion du Caucus Afrique de l’Ouest a permis aux députés de cette région de statuer sur la situation du Parlement panafricain et de désigner la personne, qui doit au nom de toute la région Afrique de l’Ouest, porter le flambeau pour la course à la présidence de Parlement panafricain.

Et au finish, les délégués ont décidé de porter votre candidature pour briguer le Perchoir du Parlement ?

L’union faisant la force, ils ont décidé à l’unanimité de porter ma seule candidature. Je profite de l’occasion pour les remercier pour cette marque de confiance envers ma personne.

  Quels sont vos atouts ?

Mon premier atout c’est que j’ai un courage hors-pair me permettant d’affronter les problèmes sans complexe. Mon deuxième atout est que je rassure puisque je bénéficie aussi d’un grand réseau sous-régional et international que je peux mettre à profit pour régler les problèmes que traverse notre continent.

Mon troisième atout est que j’ai une grande expérience syndicale et politique. J’ai aussi une vision pour l’Afrique et une expérience avérée en politique. Un autre atout, je suis une femme et à ce poste une femme peut faire bouger les lignes. Je sais aussi rassembler, un atout majeur pour arriver à l’intégration tant prônée.  

D’après nos informations, le président sortant n’est plus candidat. Cela est donc un avantage pour vous ?

Effectivement le président sortant n’est pas candidat et a décidé de soutenir ma candidature. Il sera d’ailleurs à Bamako dans les jours à venir pour l’annoncer officiellement. 

Est-ce que Chato sera candidate aux prochaines élections à savoir les législatives et les présidentielles de 2022 ?

Je ne peux être que candidate aux prochaines élections législatives à partir du moment où pour rester présidente ou même membre du Parlement panafricain, il faut être membre d’un Parlement ou d’un organe législatif. En ce qui concerne les élections présidentielles on n’en est pas là encore. La priorité pour moi s’est d’être élue présidente du Parlement panafricain.                                                     

Réalisé par El Hadj A.B. HAIDARA

Aujourd’hui Mali

Read Previous

Retard dans le financement public des partis politiques : Un collectif réclame la démission du Premier ministre

Read Next

Cour de justice de la CEDEAO : Le procès Cissé Technologie- l’Etat malien démarre ce lundi à Abuja

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular