URGENT :

22ème Quinzaine de l’environnement Consolider l’engagement national, autour des ODD

Choguel Maïga à la primature : Mission impossible pour un champion en tactique de reniement

Contentieux judiciaire sur la rénovation du stade Mamadou Konaté portant sur 403 585 835 fcfa

La primature de 1960 à nos jours : Choguel Kokalla Maïga, 23e Premier ministre au Mali !

Situation politique nationale Quand les faits donnent raison à Tiéman Hubert Coulibaly

La Présidence de la République du Mali dévoile un nouveau gouvernement composé des militaires et du M5-RFP….

Ciment et fer à béton : Les prix n’encouragent pas à construire

Exploitation économique des enfants talibés par des maîtres coraniques

Suivi de la transition en cours au Mali : Le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, attendu à Bamako ce mardi

Transition au Mali : Dr. Choguel Kokalla Maïga nommé Premier ministre

Après son investiture comme président de la transition du Mali : Assimi GOÏTA promet «l’organisation des élections crédibles, justes et transparentes aux échéances prévues »

Choguel Kokalla Maiga probable premier ministre : Le choix de la raison et de l’objectivité du moment

Instauration de l’islamisme radical au Mali : Le faux procès d’intention de Macron

Choguel Maïga à propos de son double salaire de l’AMRTP et de ministre : “Depuis que je suis devenu ministre, j’ai toujours reversé mon salaire de directeur de l’Amrtp dans le compte de l’Amrtp”

Mon Colonel, attention aux laudateurs !

Branchements illicites sur les réseaux de l’EDM-SA : Trois individus arrêtés par le Commissariat du 3ème arrondissement au marché de Médina-Coura

Dégradation de la qualité des services des télécommunications à Bamako et environs : L’AMRTP ouvre la chasse aux boosters dans le Grand marché Les fautifs risquent 5 ans d’emprisonnement et 100 millions F CFA d’amende

Attaque terroriste contre le poste de contrôle de Bougouni faisant cinq morts : Le laxisme et la négligence des autorités sécuritaires dénudés

Congrès et choix du candidat à l’élection présidentielle de 2022 : L’ADEMA fait désormais face à deux défis majeurs

Affaire de « Complot contre le gouvernement » : Ras Bath et coaccusés libérés

Affaire des bérets rouges : Trois militaires régularisés après leur libération de prison

Affaires étrangères et coopération internationale : 17 Ambassadeurs et 3 Consuls bientôt nommés !

Observatoire : En hausse : Seydou Mamadou Coulibaly

Centenaire de la naissance de Seydou Badian Kouyaté : Un grand ouvrage est en gestation par des intellectuels maliens

Réformes politiques et institutionnelles au Mali : L’architecture se met en place

Dysfonctionnement dans la transition : Les ministres de la Défense et de la Sécurité partent à la chasse à l’homme

Cherté de la vie : Plus le Ministre du Commerce et la DGCC sensibilisent, mieux les prix grimpent

Dépigmentation de la peau « Souffrir pour mieux dégrader sa peau, détériorer sa santé »

Mali : un suspect arrêté à Bamako après l’assassinat de Sidi Brahimi Ould Sidati

Assassinat de Cabral Ce que Laama sait de la disparition de son beau-frère

Assassinat du Président en exercice de la Coordination du Mouvement de l’Azawad CMA

Projet de nouvel INA : Une volonté de doter le pays d’une infrastructure académique ultramoderne

Vaste scandale financier à la BMS-SA : Un transfert frauduleux de 200 millions FCFA

14 juin 2021

Le Pm Moctar Ouane par rapport au chronogramme électoral : Les délais sont tenables…si chacun de nous … oublie les desseins inavoués au profit du Mali qui gagne

Le Premier ministre, Moctar Ouane, a offert un repas de rupture du jeûne à des représentants des médias avant-hier (lundi 26 avril 2021) à la Primature. Pour le Chef du gouvernement de Transition, il s’agissait d’abord de sacrifier à nos traditions religieuses conformes à nos valeurs ancestrales de solidarité. Mais, il a aussi profité de l’occasion pour entretenir ses invités de l’actualité du moment, notamment du chronogramme des élections et de la future convention sociale qui doit réinstaurer la confiance entre le gouvernement et ses partenaires sociaux.

«La cadence de la transition commence à s’accélérer. L’immobilisme dont certains se gaussaient, il n’y a guère, est devenu une rengaine éculée» ! Le constat est du Premier ministre Moctar Ouane qui a offert un repas de rupture de jeûne aux représentants des médias avant-hier (lundi 26 avril 2021). Autrement, malgré les aboiements de ceux qui ramènent la vie de la nation à leurs désirs et intérêts, la caravane de la transition avance lentement mais sûrement dans une démarche inclusive comme en témoigne la mise en place (le 31 mars 2021) du Comité d’orientation stratégique (COS).

A propos du chronogramme électoral, le PM a assuré qu’il a été publié suite à des consultations initiées en novembre et décembre 2020 avec la classe politique par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation. Mais, ce calendrier qui condamne le gouvernement à une course contre la montre est-il tenable ?

«Oui», répond M. Ouane avec assurance. Les délais sont tenables, a-t-il ajouté, «si chacun de nous y met du sien en oubliant les desseins inavoués au profit du Mali qui gagne ; si les défis, au lieu de nous faire peur, nous motivent et nous servent d’éperon ; si nous ne pensons pas à la prochaine élection, mais à la prochaine génération de Maliens, nos descendants…».

Le Chef du gouvernement n’a pas manqué de rappeler que le chronogramme est conforme à la Charte de la transition et à la loi électorale actuellement en vigueur. Et de toutes les manières le gouvernement n’a d’autres choix que de mettre de son côté tous les atouts pour organiser des élections transparentes. Et cela d’autant plus qu’il est conscient que la tenue des élections crédibles est le principal critère sur lequel il sera jugé à la fin de la transition.

Dans la foulée, M. Ouane a annoncé que la conférence sociale, annoncée lors de sa première rencontre avec les médias en décembre dernier, aura lieu le mois prochain (mai). Son organisation vise surtout à démonter à tous les partenaires sociaux que «le dialogue  est la seule et unique  voie pour surmonter  nos malentendus passagers».

«Pour informel et détendu qu’il puisse être, un instant entre les politiques et les médias est rarement fortuit», a reconnu le PM au début de son intervention. Et d’ajouter qu’il a organisé cette rencontre conviviale, qui «met à profit un événement sacré», pour «raffermir davantage» sa collaboration avec les médias nationaux et internationaux. Et cela parce que un vrai leader, Moctar Ouane est convaincu que par leur vocation, les sens du respect de l’éthique et de la déontologie, par «l’objectivité» de leurs critiques, la profondeur de leurs analyses et la pertinence des messages véhiculés, «rien de grand et de durable ne peut se faire sans les médias» !

Moussa Bolly

Le Matin

Read Previous

Le paludisme : Une victime collatérale de la pandémie du Covid-19

Read Next

Production de coton : Un accord-cadre signé pour faciliter l’octroi de crédits à 8.000 coopératives

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular