URGENT :

22ème Quinzaine de l’environnement Consolider l’engagement national, autour des ODD

Choguel Maïga à la primature : Mission impossible pour un champion en tactique de reniement

Contentieux judiciaire sur la rénovation du stade Mamadou Konaté portant sur 403 585 835 fcfa

La primature de 1960 à nos jours : Choguel Kokalla Maïga, 23e Premier ministre au Mali !

Situation politique nationale Quand les faits donnent raison à Tiéman Hubert Coulibaly

La Présidence de la République du Mali dévoile un nouveau gouvernement composé des militaires et du M5-RFP….

Ciment et fer à béton : Les prix n’encouragent pas à construire

Exploitation économique des enfants talibés par des maîtres coraniques

Suivi de la transition en cours au Mali : Le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, attendu à Bamako ce mardi

Transition au Mali : Dr. Choguel Kokalla Maïga nommé Premier ministre

Après son investiture comme président de la transition du Mali : Assimi GOÏTA promet «l’organisation des élections crédibles, justes et transparentes aux échéances prévues »

Choguel Kokalla Maiga probable premier ministre : Le choix de la raison et de l’objectivité du moment

Instauration de l’islamisme radical au Mali : Le faux procès d’intention de Macron

Choguel Maïga à propos de son double salaire de l’AMRTP et de ministre : “Depuis que je suis devenu ministre, j’ai toujours reversé mon salaire de directeur de l’Amrtp dans le compte de l’Amrtp”

Mon Colonel, attention aux laudateurs !

Branchements illicites sur les réseaux de l’EDM-SA : Trois individus arrêtés par le Commissariat du 3ème arrondissement au marché de Médina-Coura

Dégradation de la qualité des services des télécommunications à Bamako et environs : L’AMRTP ouvre la chasse aux boosters dans le Grand marché Les fautifs risquent 5 ans d’emprisonnement et 100 millions F CFA d’amende

Attaque terroriste contre le poste de contrôle de Bougouni faisant cinq morts : Le laxisme et la négligence des autorités sécuritaires dénudés

Congrès et choix du candidat à l’élection présidentielle de 2022 : L’ADEMA fait désormais face à deux défis majeurs

Affaire de « Complot contre le gouvernement » : Ras Bath et coaccusés libérés

Affaire des bérets rouges : Trois militaires régularisés après leur libération de prison

Affaires étrangères et coopération internationale : 17 Ambassadeurs et 3 Consuls bientôt nommés !

Observatoire : En hausse : Seydou Mamadou Coulibaly

Centenaire de la naissance de Seydou Badian Kouyaté : Un grand ouvrage est en gestation par des intellectuels maliens

Réformes politiques et institutionnelles au Mali : L’architecture se met en place

Dysfonctionnement dans la transition : Les ministres de la Défense et de la Sécurité partent à la chasse à l’homme

Cherté de la vie : Plus le Ministre du Commerce et la DGCC sensibilisent, mieux les prix grimpent

Dépigmentation de la peau « Souffrir pour mieux dégrader sa peau, détériorer sa santé »

Mali : un suspect arrêté à Bamako après l’assassinat de Sidi Brahimi Ould Sidati

Assassinat de Cabral Ce que Laama sait de la disparition de son beau-frère

Assassinat du Président en exercice de la Coordination du Mouvement de l’Azawad CMA

Projet de nouvel INA : Une volonté de doter le pays d’une infrastructure académique ultramoderne

Vaste scandale financier à la BMS-SA : Un transfert frauduleux de 200 millions FCFA

14 juin 2021

Ambassadeurs et religieux : Les grands absents de l’investiture du Président de la Transition au Mali

C’est le lundi 7 juin dernier que le colonel Assimi Goïta a prêté serment comme président de la Transition devant la Cour suprême. C’était au cours d’une cérémonie solennelle qui a réuni au Centre internationale des conférences de Bamako plusieurs invités, dont les envoyés des chefs de missions consulaires, ainsi que les représentants des organisations internationales.

Le Procureur Général, lors de son réquisitoire, a expliqué que « la cérémonie procède de la stricte exigence légale ». Par la suite, il a rappelé le parcours militaire éloquent du colonel Assimi Goïta.

Le bâtonnier général de l’ordre des avocats, Me Moustaph Cissé, dans son discours dira que le barreau du Mali « salue la Cour constitutionnelle à travers l’arrêt historique » pris le 28 mai dernier, confirmant le colonel Assimi Goïta comme président de la Transition. Le bâtonnier a appelé le nouveau président à s’attaquer aux « travaux herculéens ». Il s’agit, selon Me Cissé, entre autres, la lutte contre l’insécurité, la corruption, l’impunité ou encore l’incivisme.

Après les procédures symboliques des membres de la Cour Constitutionnelle, le tout nouveau président de la Transition fraîchement investit a appelé les maliens à l’union sacrée et à la cohésion sociale autour du Mali. Dans sa dynamique de rassurer les maliens, en bon leader exemplaire, le président Assimi s’engage à céder les 2/3 du fonds de souveraineté alloué à la présidence. Il déclare les investir dans des projets sociaux de base comme l’accès à l’eau potable ou le soutien à l’éducation pour les populations à la base et en situation de précarité à l’intérieur du pays. Un signal fort, sinon une réponse forte en retour au cri de cœur des maliens sur le train de vie de l’État.

Dans son discours d’investiture, le président de la Transition a rassuré l’ensemble des partenaires que le Mali respectera l’ensemble de ses nombreux engagements internationaux dont la mise en œuvre de l’accord d’Alger, dans le respect de « l’intérêt supérieur de la Nation ».

Une cérémonie d’investiture à la malienne qui n’a enregistré la présence d’aucun Président de la sous région et d’ailleurs. Les ambassadeurs accrédités auraient également décidés de se faire représenter afin de donner un signal politique fort sur la nécessité du retour à un ordre constitutionnel normal pour renouer avec la communauté internationale. L’absence des leaders religieux a également été remarquée à cette cérémonie solennelle qui d’habitude voit leurs fauteuils dûment occupés.

Toutefois, le Colonel Assimi a laissé entrevoir dans ses propos que le problème malien nécessite impérativement des solutions maliennes issues du dialogue et de l’inclusivité de toutes les forces vives. Une chose est sûre, les maliens ont répondu présent. Les partis politiques et les organisations de la société civile, entre autres, ont témoigné de leur soutien au colonel Assimi et à ses hommes pour la suite de la transition.

Rappelons que le colonel Assimi Goïta a été désigné, le 28 mai dernier par un arrêt de Cour constitutionnelle en qualité de président de la Transition. Ce même arrêt a constaté la vacance du pouvoir suite à la démission de l’ancien président de la Transition, Bah N’Daw et du Premier ministre Moctar Ouane.

Mariam Konaré

Le Nouveau Réveil

Read Previous

Poste de Premier Ministre : Choguel Maïga fera-t-il mieux que Moctar Ouane ?

Read Next

Basket 3×3 : Mamignan Touré réalise son rêve olympique

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular