URGENT :

Edito : Un souhait à l’inverse « L’on ne peut espérer le meilleur quand les signes du concret sont contraire au souhait »

Projet d’Intervention d’Urgence Covid-19 au Mali : Plus d’1 milliard FCFA évaporé en 8 mois de gestion

Refondation du Mali : Le Haut Conseil Islamique prépare une concertation nationale, le 31 juillet prochain

Folle rumeur de versement de 500 milliards FCFA sur le compte de feu Hamed Bagayoko : Karim Kéita éclaboussé ?

Mali : Manifestation contre la vie chère, hier, à Bamako

Nioro du Sahel : Les terroristes ferment des écoles

La feuille de route de la transition en difficulté Déjà des couacs se multiplient au sommet de l’Etat

Vie chère : Poche trouée, panier vide

Burkina Faso, Niger et Mali : 350 millions $ de la Banque Mondiale pour relance et la stabilité

60ème édition de la Coupe du Mali Les quatre demi-finalistes connus

Lt-Colonel Sapeur-Pompier Bakary Dao de la Direction de la Protection Civile : « En 2020, les mototaxis sont impliquées à 78% des accidents de circulation à Bamako »

Nouveau Gouvernement La représentation des femmes est à l’ordre de 21%

Leadership éditorial des rédactrices en chef en période électorale Les femmes journalistes à l’école de l’Internews

Assimi Goïta au PM Choguel. K. Maïga lors du 1er conseil des ministres « Si le temps vous est compté, les critiques ne vous seront pas comptées ».

Edito : Le gouvernement Choguel souffre d’un déficit d’inclusivité

Émission de faux tickets de péage : Le ministre en charge des Transports interpelé

5ème édition du forum sur le sport Instaurer un cadre de réflexions, d’animations et d’échanges sur les opportunités offertes par le sport

Torture du jeune Tiémoko par décharge électrique L’auteur Moussa Sissoko alias «Le Fou» et ses complices arrêtés…

Affaires étrangères et coopération internationale : Le ministre Diop étrenne son come-back avec un préavis de grève de 96 h

Commissariat de police du 3ème arrondissement Le succès de l’Opération anti-drogue salué par une délégation du chef de quartier de Quinzambougou

ATT- bah N’Daw – Assimi Goïta Le Bon, la Brute et le Redresseur de torts !

Présidence de la transition Zeyni Moulaye conseiller spécial d’Assimi

22ème Quinzaine de l’environnement Consolider l’engagement national, autour des ODD

Choguel Maïga à la primature : Mission impossible pour un champion en tactique de reniement

Contentieux judiciaire sur la rénovation du stade Mamadou Konaté portant sur 403 585 835 fcfa

La primature de 1960 à nos jours : Choguel Kokalla Maïga, 23e Premier ministre au Mali !

Situation politique nationale Quand les faits donnent raison à Tiéman Hubert Coulibaly

La Présidence de la République du Mali dévoile un nouveau gouvernement composé des militaires et du M5-RFP….

Ciment et fer à béton : Les prix n’encouragent pas à construire

Exploitation économique des enfants talibés par des maîtres coraniques

Suivi de la transition en cours au Mali : Le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, attendu à Bamako ce mardi

Transition au Mali : Dr. Choguel Kokalla Maïga nommé Premier ministre

Après son investiture comme président de la transition du Mali : Assimi GOÏTA promet «l’organisation des élections crédibles, justes et transparentes aux échéances prévues »

Choguel Kokalla Maiga probable premier ministre : Le choix de la raison et de l’objectivité du moment

Instauration de l’islamisme radical au Mali : Le faux procès d’intention de Macron

Choguel Maïga à propos de son double salaire de l’AMRTP et de ministre : “Depuis que je suis devenu ministre, j’ai toujours reversé mon salaire de directeur de l’Amrtp dans le compte de l’Amrtp”

Mon Colonel, attention aux laudateurs !

Branchements illicites sur les réseaux de l’EDM-SA : Trois individus arrêtés par le Commissariat du 3ème arrondissement au marché de Médina-Coura

Dégradation de la qualité des services des télécommunications à Bamako et environs : L’AMRTP ouvre la chasse aux boosters dans le Grand marché Les fautifs risquent 5 ans d’emprisonnement et 100 millions F CFA d’amende

Attaque terroriste contre le poste de contrôle de Bougouni faisant cinq morts : Le laxisme et la négligence des autorités sécuritaires dénudés

Congrès et choix du candidat à l’élection présidentielle de 2022 : L’ADEMA fait désormais face à deux défis majeurs

Affaire de « Complot contre le gouvernement » : Ras Bath et coaccusés libérés

Affaire des bérets rouges : Trois militaires régularisés après leur libération de prison

Affaires étrangères et coopération internationale : 17 Ambassadeurs et 3 Consuls bientôt nommés !

Observatoire : En hausse : Seydou Mamadou Coulibaly

Centenaire de la naissance de Seydou Badian Kouyaté : Un grand ouvrage est en gestation par des intellectuels maliens

Réformes politiques et institutionnelles au Mali : L’architecture se met en place

Dysfonctionnement dans la transition : Les ministres de la Défense et de la Sécurité partent à la chasse à l’homme

Cherté de la vie : Plus le Ministre du Commerce et la DGCC sensibilisent, mieux les prix grimpent

Dépigmentation de la peau « Souffrir pour mieux dégrader sa peau, détériorer sa santé »

Mali : un suspect arrêté à Bamako après l’assassinat de Sidi Brahimi Ould Sidati

Assassinat de Cabral Ce que Laama sait de la disparition de son beau-frère

Assassinat du Président en exercice de la Coordination du Mouvement de l’Azawad CMA

Projet de nouvel INA : Une volonté de doter le pays d’une infrastructure académique ultramoderne

Vaste scandale financier à la BMS-SA : Un transfert frauduleux de 200 millions FCFA

30 juillet 2021

Primature / Média : Dr Choguel Kokala Maïga décline son chronogramme et désinfecte l’information

De l’évolution de la transition à la démolition des zones aéroportuaires, les analyses ne cessent de pleuvoir de tout bord. Face à cette recrudescence des intox, le locataire de la primature Dr Choguel Kokala Maïga (C.K.M) était ce lundi au temple de la liberté d’expression devant la presse pour lever le voile sur toutes les zones d’ombre sur le déroulé de la transition. Son excellence C.K.M expose le chronogramme des mois restants de la transition et tente de désinfecter les informations qui émaillent le quotidien malien.

Dans l’exercice entamé avec les autres forces vives de la société, le premier ministre et sa délégation ont été accueilli par une foule d’hommes et de femmes de presse à la maison de la presse pour d’abord étaler le chronogramme de ce qu’entend faire son gouvernement sous l’œil vigilant de son excellence  colonel Assimi Goïta durant ces quelques mois restants de la transition.

A analyser la société malienne, on se rend compte que les mauvaises informations ont et continuent de polluer le quotidien des usagers quant à la gestion de la transition. Amener le peuple à comprendre et accompagner la transition est le cheval de combat d’une équipe de patriotes qui entend impliquer tous les autres compatriotes un acte qui se doit d’être salué et encouragé pour qui veut le bien de ce pays qui ne peut aller sans ses fils et filles.

Après un traditionnel accueil et un plaidoyer de monsieur Bandiougou Danté  président du temple de  la liberté d’expression (la maison de la presse), le premier ministre a touché de tout pour enfin élucider l’évolution de la situation face à tout ce qui se dit :

Quant est t- il du grand dossier de l’organe unique de la gestion des élections ? Le premier ministre C.K.M soutient : « la conscience nationale est l’un des fondements sur lesquels se construit une nation ; la vision que les autorités de la transition entendent matérialiser devant le conseil national de la transition pour rendre irréversible le processus de transition pacifique et démocratique. Il ya lieu de s’interroger sur le pourquoi ces ruptures afin de trouver des solutions pour ne plus tomber dans les mêmes revers… quand il ya la détermination à bien faire et de façon juste, on peut faire beaucoup en peu de temps. Le président de la transition et mon gouvernement avons décidé de donner une impulsion, un processus d’accélération à la transition en expliquant aux maliens que la transition repose sur trois piliers qui sont impératifs (sécurité, politique et social). Ceci dit le calendrier sera débattu avec les uns et les autres pour aller vers les élections et minimiser les risques de contestations… »

A en croire, les propos divergent sur la possible exécution de tout le chronogramme vu le temps imparti qui est minime, mais Dr Maïga a réagis pour dire : « des propos divergent à cause des 18 mois, mis aucune démonstration du possible ou du non possible ne nous a été faite. J’ai rencontré des experts natifs du mali, des experts qui ont servi dans ce pays pour faire une analyse succincte afin de comprendre si c’est possible ou pas. Ces experts patriotes, après analyse de la faisabilité ont convenu que c’est possible de pouvoir honorer les refondations pour une transition réussi donc, il y aura un organe unique de gestion des élections. »

A savoir comment le matérialiser, le locataire de la primature s’est dit rassuré que le génie malien trouvera la solution. Devant une foule d’agents de la presse, la question des assises nationales qui se murmure de toute part n’est pas resté en marge ; le Dr C.K.M a soutenu martelé : « il y a lieu de ne pas oublier que la crise électorale qui a causé la chute du régime passé était la goutte d’eau qui a débordé le vase… ne pas analyser le vase advient à voir un président élu tomber dans les mêmes revers et provoquer une rupture constitutionnelle. Que faire pour minimiser les risques de l’ordre constitutionnel ? le constat amer au Mali est que, tout régime déchu est rejeté avec toutes les compétences qui étaient en son sein, avec ce genre de traitement le nouveau régime s’en sort mal et fait pire que le précédent. C’est dire que l’inclusivité s’annonce impérative pour minimiser les risques. Il ya eu 118 recommandations et 04 décisions principales lors des dernières assises nationales, mais le mal a été que ce n’est qu’une seule recommandation (l’organisation des élections) qui a été  honorée et tout connaît la suite de cette réalité. Il y a eu trop de forums dont les résolutions dorment dans les tiroirs. De cette démarches la volonté des autorités de la transition est qu’au besoin légiféré que les résolutions des assises nationales de la refondation qui la volonté de tous les maliens, soit obligatoire pour toute personne qui veut prendre le pouvoir au Mali, que tout candidat s’engage à appliquer les résolutions des assises nationales.  C’est au peuple de dire quel type d’état il veut que les experts vont écrire et non le l’inverse. Il faut apprendre à faire confiance en nous-mêmes ».

Le cas des victimes des zones aéroportuaires évoqué, le premier ministre a situé les opinions sur le fait que ces victimes ont des documents dûment signés par les autorités qu’il faut aussi saisir pour répondre de leurs actes selon qu’ils savent bien que ces zones sont inhabitables et, ils les ont vendues voire même revendues. Le temps de la justice n’est pas le temps du politique ; au temps que peut se faire, nous allons tenter de réparer les injustices. Que chacun soit traité pour ce qu’il a fait et non pour ce qu’il a été a-t-il martelé.

Moralement équilibré et en homme aguerri, le Dr Choguel Kokala Maïga était de tout bord pour nettoyer les intox qui émaillent la société. Le cas des délits de presse avec nos confrères incarcérés, le premier ministre n’a pas mâché ses mots : « il faut le reconnaître, il y a des personnes qui se font passer pour journalistes alors qu’ils ne le sont pas. Ils se comportent de façon à humilier le monde de la presse. Porter atteinte à la vie privée d’une personne sous prétexte de liberté de la presse va contrairement à l’éthique – déontologie. Je connais la boîte. »

Forts d’une conviction patriotique, la caravane du président colonel Assimi Goïta donne envie de se taper la poitrine avec fierté pour témoigner de sa volonté à soutenir cette transition seule preuve de notre volonté et souhait de construire un état qui répond à sa devise : un peuple- un but_ une Foi !

Demain c’est maintenant, il faut une conjugaison de la volonté, du soutien et des compétences pour un Mali de paix et de bon vivre.

J Soumah Sauro

 Nandiy.net

Read Previous

Rebondissement dans l’affaire du permis de recherches d’or sur le site de Ménankoto le ministre Lamine Seydou s’assoit sur l’or de b2gold

Read Next

Edito : Trop de préjugés enterrent la nation Ce pays a besoin d’un lendemain meilleur qui ne saurait être réalité sans une conjugaison d’effort !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular