URGENT :

Edito : Un souhait à l’inverse « L’on ne peut espérer le meilleur quand les signes du concret sont contraire au souhait »

Projet d’Intervention d’Urgence Covid-19 au Mali : Plus d’1 milliard FCFA évaporé en 8 mois de gestion

Refondation du Mali : Le Haut Conseil Islamique prépare une concertation nationale, le 31 juillet prochain

Folle rumeur de versement de 500 milliards FCFA sur le compte de feu Hamed Bagayoko : Karim Kéita éclaboussé ?

Mali : Manifestation contre la vie chère, hier, à Bamako

Nioro du Sahel : Les terroristes ferment des écoles

La feuille de route de la transition en difficulté Déjà des couacs se multiplient au sommet de l’Etat

Vie chère : Poche trouée, panier vide

Burkina Faso, Niger et Mali : 350 millions $ de la Banque Mondiale pour relance et la stabilité

60ème édition de la Coupe du Mali Les quatre demi-finalistes connus

Lt-Colonel Sapeur-Pompier Bakary Dao de la Direction de la Protection Civile : « En 2020, les mototaxis sont impliquées à 78% des accidents de circulation à Bamako »

Nouveau Gouvernement La représentation des femmes est à l’ordre de 21%

Leadership éditorial des rédactrices en chef en période électorale Les femmes journalistes à l’école de l’Internews

Assimi Goïta au PM Choguel. K. Maïga lors du 1er conseil des ministres « Si le temps vous est compté, les critiques ne vous seront pas comptées ».

Edito : Le gouvernement Choguel souffre d’un déficit d’inclusivité

Émission de faux tickets de péage : Le ministre en charge des Transports interpelé

5ème édition du forum sur le sport Instaurer un cadre de réflexions, d’animations et d’échanges sur les opportunités offertes par le sport

Torture du jeune Tiémoko par décharge électrique L’auteur Moussa Sissoko alias «Le Fou» et ses complices arrêtés…

Affaires étrangères et coopération internationale : Le ministre Diop étrenne son come-back avec un préavis de grève de 96 h

Commissariat de police du 3ème arrondissement Le succès de l’Opération anti-drogue salué par une délégation du chef de quartier de Quinzambougou

ATT- bah N’Daw – Assimi Goïta Le Bon, la Brute et le Redresseur de torts !

Présidence de la transition Zeyni Moulaye conseiller spécial d’Assimi

22ème Quinzaine de l’environnement Consolider l’engagement national, autour des ODD

Choguel Maïga à la primature : Mission impossible pour un champion en tactique de reniement

Contentieux judiciaire sur la rénovation du stade Mamadou Konaté portant sur 403 585 835 fcfa

La primature de 1960 à nos jours : Choguel Kokalla Maïga, 23e Premier ministre au Mali !

Situation politique nationale Quand les faits donnent raison à Tiéman Hubert Coulibaly

La Présidence de la République du Mali dévoile un nouveau gouvernement composé des militaires et du M5-RFP….

Ciment et fer à béton : Les prix n’encouragent pas à construire

Exploitation économique des enfants talibés par des maîtres coraniques

Suivi de la transition en cours au Mali : Le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, attendu à Bamako ce mardi

Transition au Mali : Dr. Choguel Kokalla Maïga nommé Premier ministre

Après son investiture comme président de la transition du Mali : Assimi GOÏTA promet «l’organisation des élections crédibles, justes et transparentes aux échéances prévues »

Choguel Kokalla Maiga probable premier ministre : Le choix de la raison et de l’objectivité du moment

Instauration de l’islamisme radical au Mali : Le faux procès d’intention de Macron

Choguel Maïga à propos de son double salaire de l’AMRTP et de ministre : “Depuis que je suis devenu ministre, j’ai toujours reversé mon salaire de directeur de l’Amrtp dans le compte de l’Amrtp”

Mon Colonel, attention aux laudateurs !

Branchements illicites sur les réseaux de l’EDM-SA : Trois individus arrêtés par le Commissariat du 3ème arrondissement au marché de Médina-Coura

Dégradation de la qualité des services des télécommunications à Bamako et environs : L’AMRTP ouvre la chasse aux boosters dans le Grand marché Les fautifs risquent 5 ans d’emprisonnement et 100 millions F CFA d’amende

Attaque terroriste contre le poste de contrôle de Bougouni faisant cinq morts : Le laxisme et la négligence des autorités sécuritaires dénudés

Congrès et choix du candidat à l’élection présidentielle de 2022 : L’ADEMA fait désormais face à deux défis majeurs

Affaire de « Complot contre le gouvernement » : Ras Bath et coaccusés libérés

Affaire des bérets rouges : Trois militaires régularisés après leur libération de prison

Affaires étrangères et coopération internationale : 17 Ambassadeurs et 3 Consuls bientôt nommés !

Observatoire : En hausse : Seydou Mamadou Coulibaly

Centenaire de la naissance de Seydou Badian Kouyaté : Un grand ouvrage est en gestation par des intellectuels maliens

Réformes politiques et institutionnelles au Mali : L’architecture se met en place

Dysfonctionnement dans la transition : Les ministres de la Défense et de la Sécurité partent à la chasse à l’homme

Cherté de la vie : Plus le Ministre du Commerce et la DGCC sensibilisent, mieux les prix grimpent

Dépigmentation de la peau « Souffrir pour mieux dégrader sa peau, détériorer sa santé »

Mali : un suspect arrêté à Bamako après l’assassinat de Sidi Brahimi Ould Sidati

Assassinat de Cabral Ce que Laama sait de la disparition de son beau-frère

Assassinat du Président en exercice de la Coordination du Mouvement de l’Azawad CMA

Projet de nouvel INA : Une volonté de doter le pays d’une infrastructure académique ultramoderne

Vaste scandale financier à la BMS-SA : Un transfert frauduleux de 200 millions FCFA

30 juillet 2021

Multiplication des cas d’arnaque sur Orange Money Faut-il voir une complicité certaine de l’opérateur ?

Ces derniers temps, on assiste de plus en plus à des réclamations d’arnaque sur Orange Money de la part des utilisateurs de ce service. Rares sont ces  victimes qui ont eu gain de cause après avoir été flouées à partir des transactions frauduleuses par le biais d’Orange-Money. Pour lutter contre le phénomène, les méthodes employées par ladite société restent à désirer.  Pourquoi presque tous les cas d’arnaque sont seulement sur les services d’Orange money ? Il y a – t- il une complicité interne entre Orange Mali et ces escrocs de tout acabit ?

L’escroquerie par l’entremise du  service de transfert d’argent ‘’Orange Money’’ est monnaie courante. Personne n’est à l’abri, les riches comme les pauvres, les lettrés comme les analphabètes. Et récemment, ce sont les services financiers des armées qui ont laissé des plumes.

Au niveau des différents commissariats de police, les registres sont remplis des réclamations et plaintes à cet effet. Dans une de nos récentes livraisons, dans ces mêmes colonnes, on a rapporté la prouesse du commissariat de police de San d’avoir mis hors d’état de nuire l’un des plus grands arnaqueurs de cette région du nom de Yoro Diallo, sur dénonciation anonyme. Cette affaire est devant la justice, mais à coup sûr, comme pour de nombreux cas d’espèce, les victimes n’auront point gain de cause, car les arnaqueurs après avoir abusé des paisibles citoyens par le biais des services d’orange-money, détruisent les puces. Et l’affaire se trouvera curieusement close, car l’identification qui reste une obligation internationale en matière de téléphonie mobile, surtout dans le domaine de la monétique n’est pas de rigueur chez l’opérateur Orange.

 C’est ainsi que de nombreux clients déclarent être arnaqué par des personnes souvent non identifiées via leurs comptes Orange Money. Cette pratique malsaine ne date pas d’aujourd’hui et Orange Finances Mobiles Mali, le service gérant de Orange Money peine ou ne semble pas être déterminé, à trouver une solution.

Ce qu’on peut considérer comme la seule solution, pour le moins, est un minable message que cet opérateur s’attèle à envoyer à ses clients après chaque opération. Ce, pour dit-on : « fini les erreurs de transferts d’argent avec l’appli Orange Mali Sugu… », avant  d’inviter ses abonnés à télécharger cette application. Et ce, sans se rendre compte que nous sommes dans un pays ou 80% des utilisateurs de la téléphonie mobile sont analphabètes ou n’utilisent pas des portables dotés de ces commodités. Entre temps, ce sont les clients d’Orange Money qui en pâtissent. Comme ce fut le cas pour ce monsieur qui s’est adressé à un média social (Ouverture media) dont la vidéo a fait le tour de la toile la semaine dernière. Celui-ci a déclaré avoir été spolié d’une somme colossale dans son compte Orange Money par un groupe d’individus. A ses dires, ces arnaqueurs ont fait exprès de couper sa carte Sim Orange  et après s’être confié au service client du même opérateur, la solution proposée a été de se procurer d’une autre puce mais du même numéro. Ainsi,  lorsqu’il a envoyé son fils pour  récupérer sa nouvelle puce, ces escrocs ont profité pour mettre son compte Orange Money à 0FCFA. N’eut été sa perspicacité auprès des agents du commissariat du 13ème arrondissement, d’après lui, sa somme n’allait jamais lui être remboursée. Il a fallu  donc une convergence d’efforts lors de l’enquête policière menée pour faire arrêter les mis en cause.

Aussi curieux que cela puisse paraître, cet homme dans son intervention a bien affirmé que les enquêtes ont permis de faire découvrir une complicité certaine au sein de la société Orange-Mali.

Rares sont, ceux parmi les victimes d’arnaque sur orange money, qui ont eu la même chance que ce monsieur. La musique est connue, après chaque plainte, l’opérateur ne demande qu’une réquisition et patatras, plus de suite heureuse.

Néanmoins, par un communiqué à la date du 1er juillet dernier, Orange Mali a déclaré qu’il n’a reçu aucune plainte émanant de ce client victime et que leurs équipes sont, cependant, en train de faire toutes les investigations pour savoir exactement ce que recouvre cette plainte relayée dans le média. « Les entités Orange Mali et Orange Finances Mobiles Mali collaborent et appuient les autorités judiciaires dans les actions de lutte contre la fraude et de façon globale dans les actions de lutte contre la cybercriminalité » peut-on lire dans ce communiqué.

Au lieu de se fendre derrière un tel communiqué laconique, Orange Mali doit redoubler d’efforts pour sécuriser, ne serait-ce que les clients qui leurs ont fait confiance en s’inscrivant sur Orange-money afin d’effectuer toutes leurs opérations de transactions d’argent. Sinon avec cette dynamique commerciale aveuglement menée, ce sont les pauvres clients qui demeureront victimes d’arnaque, de spoliation de leurs maigres sous. L’opérateur n’en a cure. D’ailleurs il s’emploie à promouvoir son ‘’Beka transfert’’.

Or, dans le lot des victimes on compte maintenant des services ultra confidentiels comme ceux des armées. En illustrent les faits qui ont été rapportés sur les réseaux sociaux, la semaine dernière, relatifs à une erreur sur la transaction par orange money des primes des soldats du camp de Ségou, à l’ordre de plus de 1 million 800 000 FCFA. 

En somme, un tel acte n’honore pas une Société de téléphonie comme Orange Mali. Ne dit-on pas que le client est roi ? Donc, que cette Société prenne urgemment des dispositifs pour la sécurisation de l’argent des clients d’Orange Money. Sinon on ne peut pas compter sur le principal régulateur des télécoms, l’AMRTP, qui n’est plus que l’ombre de lui-même, depuis le départ de Dr Choguel.K. Maïga.

Par Mariam Sissoko

Le Sursaut

Read Previous

Moussa Mara sur le plateau de TV5 MONDE-Afrique « Nous devons faire le maximum pour que la transition soit positive »

Read Next

Revue annuelle du schéma directeur de la statistique : Cap sur la planification du bilan d’activités

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular