URGENT :

Edito : Un souhait à l’inverse « L’on ne peut espérer le meilleur quand les signes du concret sont contraire au souhait »

Projet d’Intervention d’Urgence Covid-19 au Mali : Plus d’1 milliard FCFA évaporé en 8 mois de gestion

Refondation du Mali : Le Haut Conseil Islamique prépare une concertation nationale, le 31 juillet prochain

Folle rumeur de versement de 500 milliards FCFA sur le compte de feu Hamed Bagayoko : Karim Kéita éclaboussé ?

Mali : Manifestation contre la vie chère, hier, à Bamako

Nioro du Sahel : Les terroristes ferment des écoles

La feuille de route de la transition en difficulté Déjà des couacs se multiplient au sommet de l’Etat

Vie chère : Poche trouée, panier vide

Burkina Faso, Niger et Mali : 350 millions $ de la Banque Mondiale pour relance et la stabilité

60ème édition de la Coupe du Mali Les quatre demi-finalistes connus

Lt-Colonel Sapeur-Pompier Bakary Dao de la Direction de la Protection Civile : « En 2020, les mototaxis sont impliquées à 78% des accidents de circulation à Bamako »

Nouveau Gouvernement La représentation des femmes est à l’ordre de 21%

Leadership éditorial des rédactrices en chef en période électorale Les femmes journalistes à l’école de l’Internews

Assimi Goïta au PM Choguel. K. Maïga lors du 1er conseil des ministres « Si le temps vous est compté, les critiques ne vous seront pas comptées ».

Edito : Le gouvernement Choguel souffre d’un déficit d’inclusivité

Émission de faux tickets de péage : Le ministre en charge des Transports interpelé

5ème édition du forum sur le sport Instaurer un cadre de réflexions, d’animations et d’échanges sur les opportunités offertes par le sport

Torture du jeune Tiémoko par décharge électrique L’auteur Moussa Sissoko alias «Le Fou» et ses complices arrêtés…

Affaires étrangères et coopération internationale : Le ministre Diop étrenne son come-back avec un préavis de grève de 96 h

Commissariat de police du 3ème arrondissement Le succès de l’Opération anti-drogue salué par une délégation du chef de quartier de Quinzambougou

ATT- bah N’Daw – Assimi Goïta Le Bon, la Brute et le Redresseur de torts !

Présidence de la transition Zeyni Moulaye conseiller spécial d’Assimi

22ème Quinzaine de l’environnement Consolider l’engagement national, autour des ODD

Choguel Maïga à la primature : Mission impossible pour un champion en tactique de reniement

Contentieux judiciaire sur la rénovation du stade Mamadou Konaté portant sur 403 585 835 fcfa

La primature de 1960 à nos jours : Choguel Kokalla Maïga, 23e Premier ministre au Mali !

Situation politique nationale Quand les faits donnent raison à Tiéman Hubert Coulibaly

La Présidence de la République du Mali dévoile un nouveau gouvernement composé des militaires et du M5-RFP….

Ciment et fer à béton : Les prix n’encouragent pas à construire

Exploitation économique des enfants talibés par des maîtres coraniques

Suivi de la transition en cours au Mali : Le Médiateur de la CEDEAO, Goodluck Jonathan, attendu à Bamako ce mardi

Transition au Mali : Dr. Choguel Kokalla Maïga nommé Premier ministre

Après son investiture comme président de la transition du Mali : Assimi GOÏTA promet «l’organisation des élections crédibles, justes et transparentes aux échéances prévues »

Choguel Kokalla Maiga probable premier ministre : Le choix de la raison et de l’objectivité du moment

Instauration de l’islamisme radical au Mali : Le faux procès d’intention de Macron

Choguel Maïga à propos de son double salaire de l’AMRTP et de ministre : “Depuis que je suis devenu ministre, j’ai toujours reversé mon salaire de directeur de l’Amrtp dans le compte de l’Amrtp”

Mon Colonel, attention aux laudateurs !

Branchements illicites sur les réseaux de l’EDM-SA : Trois individus arrêtés par le Commissariat du 3ème arrondissement au marché de Médina-Coura

Dégradation de la qualité des services des télécommunications à Bamako et environs : L’AMRTP ouvre la chasse aux boosters dans le Grand marché Les fautifs risquent 5 ans d’emprisonnement et 100 millions F CFA d’amende

Attaque terroriste contre le poste de contrôle de Bougouni faisant cinq morts : Le laxisme et la négligence des autorités sécuritaires dénudés

Congrès et choix du candidat à l’élection présidentielle de 2022 : L’ADEMA fait désormais face à deux défis majeurs

Affaire de « Complot contre le gouvernement » : Ras Bath et coaccusés libérés

Affaire des bérets rouges : Trois militaires régularisés après leur libération de prison

Affaires étrangères et coopération internationale : 17 Ambassadeurs et 3 Consuls bientôt nommés !

Observatoire : En hausse : Seydou Mamadou Coulibaly

Centenaire de la naissance de Seydou Badian Kouyaté : Un grand ouvrage est en gestation par des intellectuels maliens

Réformes politiques et institutionnelles au Mali : L’architecture se met en place

Dysfonctionnement dans la transition : Les ministres de la Défense et de la Sécurité partent à la chasse à l’homme

Cherté de la vie : Plus le Ministre du Commerce et la DGCC sensibilisent, mieux les prix grimpent

Dépigmentation de la peau « Souffrir pour mieux dégrader sa peau, détériorer sa santé »

Mali : un suspect arrêté à Bamako après l’assassinat de Sidi Brahimi Ould Sidati

Assassinat de Cabral Ce que Laama sait de la disparition de son beau-frère

Assassinat du Président en exercice de la Coordination du Mouvement de l’Azawad CMA

Projet de nouvel INA : Une volonté de doter le pays d’une infrastructure académique ultramoderne

Vaste scandale financier à la BMS-SA : Un transfert frauduleux de 200 millions FCFA

30 juillet 2021

Présidentielle de février 2022 : Mamadou Igor Diarra, une chance pour l’URD et le Mali

Parmi les probables prétendants à l’investiture de l’URD pour la présidentielle de février 2022, Mamadou Igor Diarra semble être celui qui pourra amener le parti de la poignée des mains jusqu’à la victoire. L’ancien ministre d’ATT et d’IBK et banquier émérite et internationalement connu, a le profil idéal pour  sortir le Mali de la crise multidimensionnelle aux conséquences dramatiques sur le peuple malien. Son parcours politico-administratif fait incontestablement de lui l’un des plus grands favoris à la présidentielle de février 2022. Si l’URD veut se donner toutes les chances de gagner la prochaine présidentielle, comme le chantent beaucoup de cadres et militants du parti, il doit choisir Mamadou Igor Diarra pour plusieurs raisons. D’abord, sa proximité idéologique avec Soumaila Cissé, son intégrité morale, son ingéniosité, sa compétence et son patriotisme. Le parti de Soumaila Cissé va-t-il faire fi des autres considérations pour faire de Mamadou Igor Diarra son porte-étendard pour la présidentielle prochaine ? Et si  les autres probables candidats font l’économie de leurs ressources et énergie pour former un seul front autour de Mamadou  Igor Diarra pour non seulement préserver l’unité et la cohésion, mais aussi  avoir toutes les chances de gagner ?

Une élection présidentielle étant une rencontre entre un homme et son peuple, le parti ne vient qu’en renfort pour vulgariser le programme dudit candidat. Donc, la qualité du candidat détermine les chances du parti à gagner une élection Présidentielle. L’Union pour la République et la Démocratie, après le décès de son charismatique président-fondateur, l’honorable Soumaila Cissé, est à la recherche de cette denrée rare pour combler le grand vide laissé par lui. Mamadou Igor Diarra, à défaut de combler totalement ce vide, est aujourd’hui celui qui est à même de mener le bateau URD à bon port et avec lui les maliens seraient prêts à confier les rênes du pays au parti de Soumaila Cissé, en mémoire et en récompense aux immenses efforts fournis par lui. Pourquoi Igor alors même qu’il vient d’arriver au parti ? S’interrogent certains de ses détracteurs. La réponse à cette question est non seulement les multiples défis qui assaillent le Mali actuellement et qui ont besoin d’un homme d’expérience comme Igor, mais aussi et surtout, le parcours élogieux de l’homme, qui pourrait être un bon produit que les électeurs pourraient aimer et voter.

Parlant des enjeux et des défis auxquels le Mali est confronté, pour les relever le pays a besoin d’un homme intègre, désintéressé, pétri de compétence et d’expérience et qui est capable de jeter les bases d’un développement harmonieux, à travers une bonne gouvernance et surtout une gestion rigoureuse des deniers publiques. Mamadou Igor Diarra répond a ces qualités énumérées plus haut. En effet, le Mali post-crise a besoin d’un homme capable de créer des richesses et de mettre le pays au travail. Mamadou Igor Diarra, de par son parcours, est celui qui répond à ce portrait-robot parmi les potentiels candidats de l’URD. Nous en avons pour preuve les différents postes qu’il a occupés, que ça soit à la banque ou aux différents départements ministériels.

A la Banque Internationale pour le Mali, BIM-SA, c’est grâce au patriotisme, au courage, au travail et à l’influence de Mamadou Igor Diarra que cette banque n’a pas été bradée aux Marocains. Il l’a bien géré et à la cession de cette banque après son redressement, l’Etat malien en a tiré le meilleur profit avec plus de 40 milliards de bénéfice, sous ATT. C’est cette manne financière qui a permis à l’Etat de réaliser de gigantesques chantiers comme les échangeurs multiples en face de la cité administrative. Ce montant a permis également de réaliser l’initiative riz avec le leadership du Premier Ministre Modibo Sidibé, à hauteur de plus de 12 milliards. D’autres chantiers comme la route Fana-Diola ont pu être réalisés. Après une mission bien accomplie, il fut nommé Ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau. Mamadou Igor Diarra à ce stratégique poste pour le Mali, s’est attaqué aux deux cruciaux et vitaux problèmes d’eau et d’électricité. Il a pu réduire au maximum les coupures intempestives de courant et d’eau et a permis la réalisation de la plus grande station de pompage d’eau de Kabala. Pour rappel, c’est grâce à Mamadou Igor Diarra que le financement a été acquis et les travaux avaient même débuté avant son départ à la tête de ce ministère. Autres innovations importantes dans le secteur de l’eau, c’est la scission en deux entités de la structure chargée de la gestion de cette denrée précieuse qu’est l’eau. Pour plus d’efficacité et de diligence dans le traitement des dossiers, il a créé la SOMAGEP et la SOMAPEP. Quant à l’électricité, elle a été stabilisée avec le renforcement des capacités des turbines et le renouvellement de certaines machines vétustes.

A l’hôtel des Finances, où il a pris fonction après sa nomination comme Ministre, Mamadou Igor Diarra s’est mis au travail et il passe aujourd’hui pour être l’un des ministres des Finances les plus pragmatiques et rigoureux. Sans complaisance, mais avec détermination, les cadres étaient mis au travail et les recettes ont été parfois doublées, voire triplées, au point que les fonctionnaires percevaient leurs salaires, tous les 25 du mois. En posant la question aux commerçants, grossistes ou détaillants et aux agents du secteur privé, sur le nom du meilleur ministre des Finances, beaucoup diront Igor, car il a pu éponger la dette intérieure, dont le non-paiement entrainait une paralysie totale de l’économie. Avec Igor comme ministre des Finances, les ressources étaient bien gérées et certains chantiers étaient ouverts. Donc avoir une telle compétence ressource humaine comme candidat serait de l’aubaine pour n’importe quel parti politique. Le parti de Feu Soumaila Cissé ne doit pas se priver d’une telle expertise et expérience pour des querelles de clochers ou pour des intérêts sordides d’un groupuscule.

En somme, si l’URD veut gouter au pouvoir en 2022, après plus de 18 ans d’existence, il doit   choisir Mamadou Igor Diarra. En le faisant, le parti de Soumaila Cissé fera encore œuvre utile au Mali en donnant à ce vaillant peuple une chance de sortir de cette douloureuse crise qui a annihilé tous les efforts de développement, du vivre-ensemble, et est sur le point d’arriver à bout de l’unité et de l’intégrité territoriale.

Youssouf Sissoko

Info@sept

Read Previous

COVID-19 : COMMENT COMPRENDRE LE RELACHEMENT ACTUEL

Read Next

Baisse du prix de la viande : Leurre ou lueur ?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular