URGENT :

nothing found
23 octobre 2021

Edito : « La patrie ou la mort les Maliens vaincront »

Face à la pression de la France et de ses alliés occidentaux, les autorités maliennes soutenues par le peuple opposent une farouche résistance. Déterminées pour une fois à tourner la page du néocolonialisme et de la France Afrique après le combat héroïque des pères de l’indépendance. Les autorités de la transition malienne, en particulier le couple historique du feu et de l’air incarné par le colonel Assimi Goita et son PM Choguel Kokalla Maiga, ont désormais la légitimité populaire de porter le changement auquel les maliens aspirent depuis mars 1991. Ils ont pris leur courage à deux mains, au péril de leur vie, mais pour l’honneur et la dignité de leur peuple jamais soumis contre la France impériale et condescendante. Après une  évaluation décomplexée de la géopolitique et des réalités du terrain Assimi et Choguel ont décidé de reconnaitre la pertinence des choix politiques et stratégiques du père de la Nation le Président feu Modibo Keita, qui dans une perspective visionnaire reconnaissait depuis 1960 la qualité des appuis Russes et chinois. Plus généralement des pays du camp de l’est contre l’impérialisme occidental, pour lequel au détriment de l’homme la fin justifiée tous les moyens. C’est pour toutes ces raisons, sans forcément aimer Assimi et Choguel, qu’il faut faire feu de tout bois pour proroger la transition, le temps qu‘il faudra, jusqu’à la victoire finale  du nouveau positionnement géostratégique de notre pays. Pour ne pas casser la dynamique révolutionnaire et patriotique porté par les deux hommes. Faire partir  Assimi ou    Changer de premier ministre est une option suicidaire à ne pas envisager ni maintenant, ni avent le recouvrement total de l’ensemble du territoire.

 Jamais le peuple malien n’a été autant solidaire, excepté quelques brebis galeuses qui veulent aller à contrecourant de la Real Politik des enjeux du sahel, ni  apporté autant de soutien indéfectible à ses autorités politiques que maintenant. Que nul ne se méprenne ce peuple est béni de Dieu pour avoir su et déjoué le plan machiavélique de l’hexagone qui envisageait la partition systématique et irréversible de notre grand Mali sous couvert d’un accord pour la paix et la réconciliation, que nul malien digne de ce nom ne saurait approuver.   Pays des grands conquérants, le Mali a toujours été une terre insoumise, et son vaillant peuple a toujours été digne débout et capable de résister et de se défendre face aux assauts de quelque nature qu’ils soient.

 Quoi de plus logique pour un pays de multiplier ses relations diplomatiques et ou militaires avec d’autres pays ou même avec une société qu’elle soit paramilitaire ou   composée de mercenaires, afin d’assurer la sécurité des personnes et de leurs biens. Le choix de Wagner par les autorités maliennes, s’il se confirmait, serait bien accueilli par le peuple dans son écrasante majorité. La politique française, dans tous les domaines, étant fortement décriée, les maliens voient au choix de la société Russe une alternative crédible à leurs problèmes sécuritaires, car ils accusent la France de complicité avec la CMA et de connivence avec les terroristes qu’elle ne combat pas à hauteur de souhait.  

En somme, le coup d’essai malien va-t-il être enfin le coup de maître en donnant le ton de la réelle indépendance des peuples francophones, cette nouvelle indépendance de l’Afrique et surtout le point de départ véritable des Etats Unis d’Afrique tant espérés.

Youssouf Sissoko

Info@sept

Read Previous

UEMOA : Nouvel emprunt du Mali de 50 milliards FCFA

Read Next

Assises Nationales de la Refondation : Le CNT invite la classe politique à «participer activement à la rencontre »

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *