Dernières INFOS

MALI : AGICIF-Mali Du foncier à l’escroquerie en bande organisée

L’Agence de Gestion Immobilière, de Conseil et d’Intermédiation Foncière (AGICIF-Mali) est de plus en plus décriée par ses clients qui ne cessent de se plaindre de ses responsables qui ont fait de l’escroquerie en bande organisée et de l’abus de confiance, leurs sports favoris. Et le cas de Mme Youma Aïcha Cissé, l’une des victimes de cette supercherie en est la parfaite illustration. Lisez plutôt !

À Bamako, les désirs de l’AGICIF-Mali sont des ordres. Elle continue de multiplier ses victimes. Et son Directeur Général, Mamadou Coulibaly, qui abuse de la confiance des clients s’en moquent, car ils disent tenir la justice par le chéquier et les forces de l’ordre par le cordon de la bourse.

En effet, le sort subit par la dame Youma Aïcha Cissé, est le cas qui jette le froid dans le dos de plus d’un et ne laisse d’ailleurs personne indifférent. C’est une affaire qui remonte en 2016 ou la bonne dame a procédé auprès du DG de l’AGICF-Mali, Mamadou Coulibaly à l’achat de la parcelle N°49 du lotissement de Manankoroni. Comme tout autre client, elle ne s’attendait pas à une éventuelle escroquerie de la part de l’AGICIF-Mali en qui, elle faisait entièrement confiance. Elle n’avait jamais imaginé que son rêve d’être propriétaire d’une parcelle allait se transformer en cauchemar. Malheureusement, c’est le pire qui lui est arrivé, car après avoir payé tout ce qu’elle doit à l’AGICIF-Mali, elle n’a jamais vu sa parcelle de ses yeux. Et jusque-là, elle multiplie les démarches auprès de l’Agence, mais sans suite.
Une année après, elle a été informée de l’annulation dudit lotissement et les responsables lui ont proposé une autre parcelle à Manankoroni 2. Chose qu’elle a acceptée. Mais au-delà du recasement, elle a acheté deux autres lots, c’est-à-dire le N°186 et 188. Et sa surprise fut grande encore lorsqu’elle s’est rendue compte que le DG de l’AGICIF-Mali, Mamadou Coulibaly, lui a vendu des parcelles fantômes.
« Il y a trois ans de cela que je suis dans cette situation. Je n’ai jamais vu mes parcelles dont Je détiens les documents nécessaires y compris le permis d’occuper. L’agence aussi ne parle jamais du remboursement des sommes que j’ai versées. Je ne sais plus à quel saint me vouer. Je suis dépassée », a déclaré la victime dans un état désespéré.
Selon les informations, Youma Aïcha Cissé ne serait pas la première ni la dernière victime de l’AGICIF-Mali qui perd de plus en plus sa crédibilité. Nous y reviendrons !

61 Visite(s) Source : Adama Coulibaly - Le Nouveau Réveil
Publié le : 26-09-2019 à 15:27:39