Dernières INFOS

MALI : FANA : Les coupeurs de têtes rôdent toujours

Depuis un an, des tueurs inconnus empêchent Fana de dormir. On compte une dizaine de têtes ou ratées. Ce sont des coupeurs de têtes «professionnels » qui tuent pour emporter le sang sans qu’aucune goutte ne tombe par terre. Ils récupèrent aussi les parties intimes de leurs victimes féminines. En somme, il s’agit de crimes rituels pour le maraboutage.


Une nouvelle forme de crimes dont Fana a le monopole à ce jour. La nuit, la capitale du Guegneka ne dort que d’un œil. C’est ainsi que le lundi 23 septembre dernier, un enfant a échappé de justesse de la décapitation. Toute la journée, deux hommes masqués ont rodé sur leur moto APACHE. Toute la ville se demanda qui ils pouvaient être. La réponse viendra vers le crépuscule du côté de Balan (nord de la ville).

Le fils de Z.T, âgé de 4-5 ans, était allé détacher les bœufs dans les champs lorsque les enturbannés de la journée s’emparèrent de lui. Il se mit à crier. On lui donna sur le visage un coup avec le flanc de la machette.
Mais, d’autres enfants venus chercher des chèvres se mirent à crier aussi. Alertés, les hommes du hameau surgirent en nombre. Les deux tueurs ont dû abandonner l’enfant pour enfourcher la moto cachée et fuir. L’enfant s’en est sorti avec des blessures au visage. Fana ne dort toujours pas.


Tientiguiba Danté/ Le Matin



45 Visite(s) Source : Par - Le Matin
Publié le : 02-10-2019 à 21:46:48