Dernières INFOS

MALI : Foncier : Quand AGICIF-Mali frustre

Mme Youma Aïcha Cissé a acheté une parcelle avec l’Agence de Gestion Immobilière, de Conseil et d’Intermédiation Foncière (AGICIF-Mali). Depuis, elle peine à voir sa parcelle.


« Quand le remède devient pire que la maladie ».Sollicitées par les citoyens qui veulent éviter les « palabres » et les prédateurs fonciers, certaines Agences de gestion immobilières semblent se comporter pire que les premiers. AGICIF-Mali fait également partie de ce lot aux dires de Mme Youma Aïcha Cissé qui ne conseillera en tout cas pas ladite Agence à quelqu’un pour avoir été victime selon ses termes, d’escroquerie.

Aux dires de Youma, elle avait acheté auprès d’AGICIF-Mali une parcelle (N°49) courant 2016 à Manankoroni. Malgré le fait d’avoir payé tous les frais et obtenu tous les documents y afférents et les démarches entreprises auprès de l’Agence, elle n’a jamais pu identifier sa parcelle. Pour se justifier, AGICIF-Mali lui a fait savoir que ladite attribution a été annulée. Elle lui propose un autre site, Manankoroni 2.

« J’ai obtenu tous les documents, mais j’ai tout fait auprès de l’Agence afin d’identifier ma parcelle, en vain. Finalement, les responsables de l’Agence m’ont dit que ledit lotissement a été annulé. Toutefois, ils m’ont proposé un autre site, notamment Manankoroni 2”, raconte-elle. Toute chose qu’elle a accepté. En sus, elle va encore acheter 2 autres parcelles (N°186 et 188). « Là également, j’ai payé tous les frais y compris ceux relatifs à l’obtention du permis d’occuper » précise-t-elle. Comme il n’y a jamais deux sans trois, les deux nouvelles parcelles connaitront le même sort que la première, à en croire la bonne dame.

Depuis bientôt 3 ans donc, la situation n’a pas évolué et elle est toujours dans l’expectative alors qu’elle a en sa possession les permis d’occuper. Face à ce blocage, Mme Cissé a proposé à l’AGICIF de lui rembourser le montant versé pour l’acquisition d’une parcelle, en attendant que les choses rentrent dans l’ordre. Mais sauf que l’Agence semble ne vouloir pas l’entendre de cette oreille et ladite proposition aussi est restée sans suite, au point que la directrice commerciale de l’Agence ne répond plus à ses appels.

En se confiant à l’Agence de Gestion Immobilière, de Conseil et d’Intermédiation Foncière (AGICIF-Mali) pour l’achat des parcelles, Mme Youma Aïcha Cissé qui pensait avoir échappé aux prédateurs fonciers semble s’être trompée d’adresse. En tout cas, Youma se dit déterminée à se battre pour son droit. Nous n’avons pas eu de réponses d’AGICIF-Mali a nos multiples sollicitations.

Nous y reviendrons donc.

203 Visite(s) Source : Alassane Cissouma - Mali Tribune
Publié le : 12-11-2019 à 20:46:58