Dernières INFOS

MALI : Hôpital Gabriel Touré : Colère et indignation après l’amputation du bras d’un nouveau-né suite à « une erreur médicale »

L’amputation du bras d’un nouveau-né suscite colère et indignation au sein de l’opinion nationale. Pour certains, trois nouveaux nés auraient été amputés du bras à l’hôpital Gabriel Touré. C’était à la suite d’ « une erreur médicale » dans le service de néonatalogie. Mais la direction de l’hôpital ne confirme pas ce chiffre, ni de mort, mais reconnaît « l’erreur médicale ». Plusieurs associations de santé et parents de patients dénoncent « un acte inadmissible qui doit être puni ».

Tout est parti d’une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle un homme explique les faits sur l’amputation du bras de son bébé. Hospitalisé depuis le 19 juillet, le père du nouveau-né indique que l’enfant souffre d’une maladie respiratoire. Selon des informations, une injection mal faite serait à l’origine de l’amputation.
Cependant, certaines sources évoquent d’autres cas d’amputations. Mais le Chef du Département de Pédiatrie, Pr Boubacar Togo précise qu’il n’y a eu qu’une seule amputation. Le médecin dément également des cas de décès. « Nous sommes en train de faire des études sur la situation, et tout sera éclaircit dès la semaine prochaine », affirme Boubacar Togo sans donner plus de précisions.

Pour les responsables du syndicat du CHU Gabriel Touré, la pédiatrie de l’établissement rencontre plusieurs difficultés liées à un manque d’équipement, mais aussi des personnels qualifiés. Ils estiment qu’il y a eu des cas pires. Selon Djimé Kanté, porte-parole du syndicat du CHU Gabriel Touré, la direction de l’hôpital a été plusieurs fois saisie sur la question. Ils attendent des mesures adéquates cette fois-ci, déclare Djimé Kanté.
Dans un communiqué publié le jeudi 1er août 2019, le Directeur Général du CHU Gabriel Touré a demandé un rapport circonstancié au Chef du département de pédiatrie sur la situation.
L’incident de l’hôpital Gabriel Touré a provoqué de vive réaction au sein de l’opinion. Le Collectif « Sauvons nos Hôpitaux » condamne cette situation qu’elle qualifie « d’incident désastreux » survenu à l’hôpital Gabriel Touré. Selon ce Collectif, le CHU Gabriel Touré manque réellement de bonne gouvernance. Il pointe du doigt les responsables de l’hôpital et demande un audit des différents hôpitaux du pays.

Avec ST

170 Visite(s) Source : Par - Le Débat
Publié le : 06-08-2019 à 12:46:47