Dernières INFOS

MALI : Institut National de Prévoyance Sociale (INPS) De la méchanceté gratuite contre le DG sortant

Servir son pays à un plus haut niveau est délicat. Très délicat. Bréhima Noumoussa Diallo, ex-DG de l’INPS fait l’objet d’attaques à visage couvert dans certains milieux. Celles et ceux qui l’attaquent n’ont pas le courage de le faire à visage découvert ou publiquement. Pourquoi ? Parce que ces personnes faisaient partie de ses plus proches collaborateurs. Mais, il y a eu un moment, où M. Diallo a voulu insuffler un nouveau souffle dans le fonctionnement de la boîte qu’il a fait des nominations. Ce qui a provoqué le courroux de beaucoup.

Face à cette ingratitude, l’homme a toujours garder le silence, car le temps est le meilleur juge. Malgré la situation économique que traverse le pays, depuis le coup d’Etat de mars 2012, l’INPS a toujours honoré ses engagements. Ce qui n’est pas le cas dans d’autres services.
Rira bien qui rira le dernier. Car, le changement est un saut dans l’inconnu que beaucoup seront désagréablement surpris.

Si les plus hautes autorités du pays ont voulu opérer un changement à la tête des différentes caisses (INPS, CANAM, CMSS, ANAM), c’est pour un objectif bien défini : appliquer l’accord politique signé entre les partis politiques, les forces vives de la nation…

Mais ce changement intervient à un moment où ces caisses étaient à un tournant décisif de la modernité.
En attendant d’être nommé à d’autres postes pour servir le pays, les différents responsables de ces caisses restent sereins, contrairement à celles et ceux qui s’agitent dans les domiciles et bureaux des désormais nouveaux DG. Mais, les nouveaux patrons des lieux ne sont pas dupes. Ils savent que les premiers venus à eux seront aussi les premiers à retrouver leurs vestes.
Qui vivra verra


152 Visite(s) Source : Oumou Traoré - La Lettre du Mali
Publié le : 18-07-2019 à 11:37:18