Dernières INFOS

: L’ambassadeur du Royaume du Maroc au Mali, Hassan Naciri a reçu en audience une délégation de l’ASSEP : “Votre démarche très salutaire permettra de renforcer la coopération entre nos deux pays frères et amis”

“Je vous encourage à partager les valeurs de la paix et de l’entente entre les peuples. Vous avez un métier noble” L’Ambassadeur du Maroc au Mali, Hassan Naciri, est prêt à accompagner l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep) dans le cadre de sa politique de renforcement de la coopération entre le Mali et le Royaume chérifien. Cela passe obligatoirement par un partenariat. C’est ce qui ressort de l’audience qu’il a accordée, mardi dernier, à la délégation de l’Assep conduite par son président, Bassidiki Touré.

Une délégation de l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep) conduite par son président, Bassidiki Touré, a été reçue en audience, le mardi dernier, par l’Ambassadeur du Royaume du Maroc au Mali, Hassan Naciri. Cette rencontre s’est tenue quelques jours seulement après la visite de deux membres du gouvernement au siège de l’Assep. Il s’agit du ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Yaya Sangaré, et celui de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Me Jean Claude Sidibé. Il a été question de renforcer les capacités des journalistes maliens.

En se rendant chez le diplomate marocain, il s’agissait pour le président de l’Assep et sa délégation de tisser désormais un lien de partenariat avec le Royaume du Maroc dans le cadre du renforcement des capacités des journalistes maliens. Ce qui permettra obligatoirement de renforcer les liens de coopération entre le Mali et le Maroc, conformément à la vision du Roi Mohammed VI.

D’entrée de jeu, le président Bassidiki Touré, après avoir remercié l’Ambassadeur Hassan Naciri pour sa disponibilité, a fait une brève présentation de son association. A ses dires, l’Association des éditeurs de la presse privée (Assep) a vu le jour depuis 1992. De cette date à aujourd’hui, l’Assep compte plus de 200 directeurs de publication.

L’un des objectifs de l’Assep, précisera-t-il, c’est de défendre les intérêts de ses membres et la liberté de la presse. Avant de jeter un regard sur l’évolution de la presse privée, notamment les difficultés rencontrées dans l’exercice de ce métier. Aux dires du président de l’Assep, les journalistes maliens ont besoin d’être formés. C’est pourquoi, son souhait le plus ardent, c’est l’accompagnement du Royaume du Maroc en vue de renforcer les capacités des journalistes maliens.

Autre sujet abordé, c’est l’organisation d’une rencontre en vue de mieux connaitre davantage la coopération bilatérale qui existe entre le Mali et le Maroc. Il s’agit surtout des différentes réalisations du Royaume du Maroc au Mali. C’est avec beaucoup d’intérêt que l’Ambassadeur Hassan Naciri a écouté le président de l’Assep.

Prenant la parole, le diplomate marocain a tout d’abord salué la démarche de l’Assep dont le but essentiel est de rapprocher les deux pays. Il a saisi cette opportunité pour rappeler quelques réalisations du Maroc sous le leadership du Roi Mohammed VI. Il s’agit surtout de la clinique prénatale Mohammed VI et du Centre de formation professionnelle. Ces deux grands projets ont été gracieusement offerts par la Fondation Mohammed VI pour le développement durable. Ces deux infrastructures ont été construites à Sébénicoro sur une superficie de 6 hectares.

S’agissant de la presse malienne, l’Ambassadeur Hassan Naciri apprécie le rôle qu’elle joue dans le cadre de l’accompagnement. “Le métier de journaliste n’est pas du tout facile. C’est un métier noble. Et je suis convaincu que l’avenir d’un Etat ne se fera pas sans une presse professionnelle. C’est pourquoi, personnellement j’ai beaucoup de considération à la presse. Mes relations avec la presse sont naturelles. Je vous encourage donc à partager les valeurs de la paix et de l’entente entre les peuples”, dira Hassan Naciri, considéré comme l’un des amis de la presse.

Selon lui, la démarche de l’Assep est très salutaire pour qui connait les relations entre le Mali et le Maroc qui ne datent pas d’aujourd’hui. Elle permettra de renforcer davantage ses relations conformément à la vision du Roi Mohammed VI.

“Vous avez de la volonté à aller de l’avant. Et votre initiative est salutaire. C’est pour vous dire que nous sommes dans un monde médiatique très riche et varié” dira-t-il. Avant de rappeler que l’éthique et la déontologie sont sacrés.

Il est nécessaire de rappeler que le Royaume du Maroc et le Mali entretiennent d’excellentes relations historiques, fraternelles et amicales. Lors de son récent séjour à Rabat, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Tiébilé Dramé, a rappelé que le Maroc et le Mali sont deux vieilles nations qui entretiennent des “relations multiséculaires”. Avant de préciser : “Nous œuvrons pour que la relation entre le Mali et le Maroc soit portée au niveau de ce que souhaitent les deux chefs d’Etat”.

Avec l’Ambassadeur de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Mali, Hassan Naciri, on peut dire que la coopération entre les deux pays a été davantage renforcée. Il s’agit désormais de transformer les liens historiques en actes. Et l’attachement du Royaume chérifien à l’unité du Mali n’est plus à démontrer, aujourd’hui.

On se souvient des deux visites historiques de Sa Majesté le Roi Mohammed VI au Mali d’abord lors de l’investiture du président Ibrahim Boubacar Kéïta en 2013 et lors de sa visite de cinq jours en février 2014. Ces différents séjours du Souverain Roi Mohammed VI ont été sanctionnés par la signature d’une dizaine de conventions de partenariats entre les deux pays dans plusieurs domaines.

Aujourd’hui, le Maroc est présent dans plusieurs secteurs d’activités économiques au Mali. Il s’agit du secteur bancaire, des télécommunications et des Assurances…

En tout cas, le Roi Mohammed VI n’a jamais caché son engagement à aider le Mali à résoudre ses problèmes politiques et économiques. Voilà pourquoi la coopération entre les deux pays se renforce davantage, de jour en jour.

En tout cas, le Royaume du Maroc et le Mali, c’est tout simplement une Coopération stratégique au beau fixe pour le plus grand bonheur des deux pays.



El Hadj A.B. HAIDARA

117 Visite(s) Source : Par - Aujourd'hui Mali
Publié le : 10-11-2019 à 12:18:09