Dernières INFOS

MALI : Opacité dans la gestion des logements sociaux L’ODDL-Mali charge l’Office Malien de l’Habitat

La gestion des logements sociaux qui connaît des zones d’ombre, continue de susciter l’indignation de l’Organisation de Défense du Droit au Logement au Mali (ODDL-Mali). À la faveur d’une conférence de presse, le président du mouvement, M. Moussa Touré, a levé un coin de voile sur les irrégularités qu’il a constatées avec stupéfaction.


Désormais, l’Office Malienne de l’Habitat (OMH) est dans le viseur de l’ODDL-Mali dont la mission est de veiller au respect des conditions d’attribution des logements sociaux ainsi qu’au suivi et au contrôle de la qualité des constructions des logements sociaux.

Selon son président, M. Moussa Touré, l’ODDL-Mali qui opte pour la bonne gestion des logements sociaux, a annoncé lors du lancement officiel de ses activités, des visites de terrain en vue de s’enquérir de certaines réalités. « Cette visite d’inspection des logements sociaux de Tabacoro et de Kati, nous a permis de constater des dysfonctionnements et des irrégularités. Nous nous sommes rendus compte que les normes de construction des logements sociaux ne sont pas respectées par l’entreprise Boyi-construction qui est en charge du chantier », a révélé, M. Touré.

En plus de cela, l’ODDL-Mali par la voix de son président affirme avoir découvert l’attribution par l’OMH de 50 logements à des inconnus. Face à ces irrégularités, l’ODDL-Mali a introduit une requête auprès de la Cour Suprême. Ce, pour solliciter l’arrêt des travaux de l’entreprise Boyi Construction qui viole toutes les normes dans l’utilisation des matériaux et dans la construction des logements destinés à abriter des familles. L’ODDL souhaite à ce que l’OMH clarifie la situation des 50 logements qui devraient être offerts à des personnes démunies. De même, elle sollicite à ce que la justice ordonne la démolition des constructions qui bloquent les voies d’accès. Mieux, elle demande au département de recenser tous les cas de location et de les réaffecter aux familles qui les occupent aujourd’hui. Car les membres de l’organisation n’accepteront pas qu’on fasse les remises de clés dans ces conditions.
« Nous aurons failli à notre mission si nous fermons les yeux sur ces irrégularités et ces injustices. Les logements sociaux sont faits pour les nécessiteux. Nous allons nous battre pour la construction des bons logements et leur attribution à qui de droit », a conclu M. Touré

126 Visite(s) Source : Adama Coulibaly - Le Nouveau Reveil
Publié le : 10-10-2019 à 22:12:24