Dernières INFOS

MALI : Pour la réussite du Dialogue politique inclusif : La Coalition des forces patriotiques s’engage

Dans le cadre des préparatifs du Dialogue politique inclusif, la Coalition des forces patriotiques (COFOP), a organisé, le samedi 31 août 2019, à la direction générale de la Dette publique, un atelier afin d’outiller ses militants. C’était sous l’égide de Dr Abdoulaye Amadou Sy, en présence du ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable et du président de la Codem, Housseïni Amion Guindo .

La COFOP, signataire de l’Accord politique de gouvernance, ne compte pas insister sur la tenue et la réussite du Dialogue politique inclusif. C’est d’ailleurs pourquoi elle a organisé ces deux jours, deux ateliers afin de bien outiller ses militants.

Dans son discours d’ouverture, le président de la COFOP, Dr Abdoulaye Amadou Sy est revenu sur les contextes de l’organisation du Dialogue politique inclusif et a affirmé l’adhésion de sa coalition. « C’est en fait là qu’est née de l’organisation d’un dialogue politique inclusif et auquel adhère la Coalition des Forces patriotiques » a-t-il souligné. Le président des PUR a profité de l’ouverture de cet atelier pour effleurer les objectifs du Dialogue politique inclusif.

À l’en croire, le DPI a pour objectif stratégique de fédérer toutes les forces politiques et sociales significatives pour sauver le Mali. Quant à ses objectifs spécifiques, le président de la COFOP cite, entre autres, la recherche d’une solution malienne au problème de sécurité, la restauration de l’intégrité du territoire national, la décrispation des tensions sociales et l’instauration de la cohésion sociale, l’amoncellement de la voie d’une réconciliation des cœurs et des esprits entre toutes les filles et tous les fils du pays et engager des actions salvatrices pour le développement durable du pays tout entier.

Sans ambages, le 1er responsable de cette coalition affirme que le Dialogue politique inclusif doit traiter plusieurs thématiques pour toucher l’ensemble des problèmes saillants du Mali. La problématique de la fin du mandat des députés avec la mise en place d’une constituante et ses prérogatives, les réformes électorales, politiques et constitutionnelles, l’appropriation de l’Accord d’Alger par la relecture de certaines dispositions, le dialogue social, le problème foncier et la lutte contre la gabegie, la corruption, le népotisme, la pauvreté, la délinquance juvénile et la dépravation des mœurs, le Dialogue politique inclusif doit, selon la COFOP, toucher à tous ces points. L’orateur Abdoulaye Amadou Sy affirme que des commissions seront mises en places au cours de l’atelier pour l’animation des différentes thématiques.

Il est important de noter qu’un rapport général sera mis en adéquation avec les termes de références du dialogue politique inclusif à la fin de l’Atelier.

Boureima Guindo



169 Visite(s) Source : Par - Le Pays
Publié le : 03-09-2019 à 08:12:38