Dernières INFOS

MALI : Zihara du guide Ancardine a Tamani : Un baobab tombe de lui-même sur les véhicules des FAMa

Dans la nuit du samedi 8 juin 2019, à 2h10 minutes, un grand baobab s’est effondré sur un véhicule de la garde nationale et le véhicule personnel d’un gendarme à Tamani. Il n’y a pas eu de perte en vie humaine, mais une grosse frayeur obligeant certains visiteurs à prendre la poudre d’escampette pendant un moment.

En effet, lors de l’édition du Zihara 2019, du très célèbre et respecté guide d’Ançardine, Ousmane Madani Haidara, l’un des faits marquants a été l’effondrement d’un baobab dont le diamètre était de plus de 2 mètres, sur des véhicules. Ce fait mystérieux a été interprété de plusieurs façons.

Mais ce qu’il faut retenir, est que, jusqu’à preuve de contraire, personne n’arrive à comprendre ce qui s’est réellement passé.

Comment est-ce possible qu’un si grand baobab s’abatte de la sorte sans un vent violent ? Y’a-t-il eu un acte de sabotage ? Était-ce l’abri des Djinns, qui se sont fâchés ? Pourquoi le baobab a-t-il bêlé, avant de tomber… Voilà autant de questions, qui n’ont jusqu’à présent pu avoir de réponse. Pour l’instant, à travers des témoins de la scène, le grand baobab a hurlé deux fois avant de s’allonger sur deux véhicules. ‘’Quelques instant avant de tomber, le baobab a fait un grand bruit qui ressemblait à celui d’une vache. Nous avons eu le temps de vite sonner l’alarme et plusieurs éléments de la gendarmerie et de la garde nationale, ont pu se mettre à l’abri. Malgré tout, nous avons recensé plusieurs blessés’’, a-t-on appris à travers une source anonyme.

Il semblerait donc, que plusieurs personnes se soient réveillées en sursaut pour tenter de s’en fuir loin de Tamani. Puisque, les rumeurs couraient dans tous les sens, comme quoi, qu’il y’ avait une attaque terroriste en cours. Par ailleurs, les plus audacieux se sont approchés des lieux pour chercher à savoir de quoi, il s’agissait exactement. C’est ainsi que la vraie information a assez vite fait le tour du village. Et les gens sont sortis massivement, pour dégager le très grand baobab de plus de 2 mètres, qui était carrément plongé sur la partie d’avant du véhicule de la garde nationale.

A en croire notre source, le lendemain matin, seul un des fils du Chérif et sa dernière épouse seraient venus sur les lieux, pour en savoir d’avantage. Pour ce qui concerne le grand Ya Bani, il aurait brillé par son silence. Pourtant, tout le monde pensait qu’il allait rendre une visite de courtoisie aux militaires blessés. Peut-être qu’il compte bien se reposer avant, mais nous restons convaincus, qu’il se rendra lui-même au chevet des blésés très bientôt.
D K

289 Visite(s) Source : Avec - Le Confident
Publié le : 12-06-2019 à 12:02:08