URGENT :

nothing found
23 octobre 2021

Mali-Banque Mondiale : 4 contrats pour la relance et contre Covid-19

Le ministre de l’Economie et des Finances M. Alousséni Sanou et la directrice des Opérations de la Banque mondiale au Mali, Mme Clara Ana De Sousa, ont procédé, ce vendredi 1er octobre 2021, à la signature de 4 accords de financement de projets d’un montant global de 133,119 milliards de F CFA.

« Il me plaît de rappeler, avec pleine satisfaction, que les signatures de ces accords constituent les 6ème, 7ème, 8ème et 9ème accords signés avec vous depuis le début de l’année 2021, totalisant ainsi un montant de plus 318,78 milliards de F CFA. Je voudrais, au nom du Gouvernement du Mali, vous remercier de ce soutien important dans le processus d’instauration de la paix, de stabilisation, de relèvement économique et de développement durable » a déclaré le ministre de l’Economie et des Finances lors de la cérémonie de signature.

Ces opérations concernent l’énergie, le transport, la santé et le développement.

Le premier accord de financement signé est un financement additionnel du Projet d’Intervention d’urgence Covid-19 au Mali d’un montant de 52,5 millions Dollars US, soit environ 29, 43 milliards de F CFA (la moitié en prêt concessionnel et l’autre moitié en don).

Le deuxième accord signé concerne le financement du Projet Communautaire de Relance et de Stabilisation au Sahel.

Doté d’un montant de 100 millions USD, soit environ 56,05 milliards de F CFA (la moitié en prêt et la moitié en don), ce projet vise à contribuer au relèvement et à la résilience des communautés dans les zones cibles de la région du Liptako-Gourma (Mali, Burkina Faso, et Niger) confrontée à des risques multidimensionnels et interdépendants, conduisant à un cercle vicieux de fragilité qui s’est avéré difficile à surmonter.

D’un montant de 55 millions de dollars soit environ 30, 83 milliards de F CFA (la moitié en prêt et la moitié en don) pour le Mali, ce financement concerne le Projet régional d’accès à l’électricité et de stockage d’énergie par Batteries (BEST).

Le projet appuiera la fourniture d’électricité totalisant 80 Mégawatt-heure dans la sous-station située à Sirakoro dans la ville Bamako, l’installation des équipements et la construction des infrastructures de protection.

Les avantages attendus sont liés au raccordement d’environ 70 000 nouveaux clients dans les zones périurbaines et rurales, l’électrification de nouvelles localités ainsi que les services auxiliaires fournis par les systèmes de stockage ainsi qu’une meilleure distribution énergétique entre les périodes creuses et les périodes de pointe.

Et enfin, le 4è accord est relatif au financement additionnel du Projet d’Amélioration de l’Accessibilité Rurale (PAAR) d’un montant de 30 millions USD soit environ 17 milliards de FCFA.

Mahamet Traoré

Mali Tribune

Read Previous

Cosca-Yaya Sangaré : Appel aux militants Adéma, candidats à la présidence du parti

Read Next

Projet de contrat entre le Mali et Wagner : Après le coq gaulois, les coups de bec de l’aigle allemand

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *